Les Championnats nationaux juniors d’athlétisme disputés samedi et dimanche au stade de Réduit ont été favorables à deux athlètes qui se sont qualifiés aux minima en vue des Championnats d’Afrique juniors prévus 29 juin au 2 juillet à Tiemcen en Algérie. Il s’agit d’Alexandre Gentil (Rodrigues) et Thierry Berger, tous deux ayant réalisé une marque supérieure au minimum (15,10 m) au triple saut. Mais on y ajoute également Julianne Clair (Rodrigues), qui s’est qualifiée à plus de 43 m au lancer du marteau déjà au mois de mars au stade de Camp du Roi.
Dimanche,la compétition s’est déroulée sous un ciel pluvieux et les conditions n’étaient pas vraiment favorables, jusqu’au moment où le temps s’est sensiblement amélioré en milieu de matinée quand s’est tenue l’épreuve de triple saut hommes. Et ce concours a donné lieu à un duel très disputé entre Alexandre Gentil et Thierry Berger. Le premier nommé, qui avait fait le saut à Maurice depuis la semaine précédente pour participer à la compétition, laquelle avait été repoussée d’une semaine à cause du mauvais temps, était finalement le seul athlète rodriguais qui est resté. Et il voulait à tout prix décrocher le titre.
Mais il a fait mieux, car sa marque de 15,52 m lui offre à la fois le titre et le record national ainsi que les minima d’Algérie. L’ancienne marque nationale qui figurait depuis 28 ans aux tablettes portait le sceau de Vissen Mooneegan avec 15,25 m, réalisés le 14 juin 1989. « Je suis le premier surpris car je ne m’y attendais pas du tout. Mais je pensais quand même aux minima dans un coin de ma tête. Je suis très content de l’avoir réussi, d’autant que je suis le seul à être resté », avoue l’athlète de Latanier.
L’élève de Moréno Spéville est arrivé pourtant assez tard à l’athlétisme puis qu’il ne s’entraîne que depuis cinq ans au stade Camp du Roi. Et Alexandre Gentil veut désormais progresser encore plus et devenir aussi fort que le champion national Jonathan Drack, alors que sa référence à l’international est l’Américain Christian Taylor. Quant à Thierry Berger, il réalise 15,16 m. Au classement des meilleurs athlètes masculins, Patrick Alexandre Gentil devance Bryan Police, dominateur du 400 m haies, et Maxwell Lareine, qui remporte le saut en longueur.
La classement féminin a été dominé par la sprinteuse Sévérine Moutia, 18 ans, qui réalise 12″44 au 100 m, performance qui lui vaut 906 pts. Elle réalise le doublé au 200 m et devance Annaëlle Alfred (triple saut) et Kimberly Ramasawmy (longueur). Mais Sévérine Moutia est restée sur sa faim, n’ayant pu battre sa marque personnelle qui reste scotchée à 12″32 depuis l’année dernière. On se souvient que la sprinteuse avait émergé en 2015 lors des Championnats d’Afrique cadets à Réduit. Depuis, elle n’a pas beaucoup progressé « faute d’opposition. » « Je visais mon record et les minima d’Algérie. C’est raté. Mais je vais encore essayer la semaine prochaine aux Championnats cadets en épreuves ouvertes », dit-elle. Sévérine Moutia vise aussi les Jeux des îles qui arrivent dans deux ans.
Notons qu’Alexandre Gentil, Terry Berger et Julianne Clair sont pour l’heure présélectionnés pour l’Algérie. D’autres athlètes pourraient les rejoindre avant que la liste définitive ne soit établie.