Le temps est court, mais tout a été mis en place pour que Maurice accueille pour la troisième fois après 2001 et 2009, et dans les meilleures conditions possibles, les 11es championnats d’Afrique juniors prévus du 29 août au 1er septembre prochain au stade Germain-Comarmond à Bambous. L’événement, qui nécessite un budget de Rs 6 à 7,5 millions est financé par la Confédération africaine d’athlétisme (CAA) et l’IAAF, alors que le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) offre son soutien logistique. Une trentaine de pays, soit environ 400 athlètes, officiels et personnalités y sont attendus.
Après le désistement de l’Afrique du Sud en raison de conflits internes opposant le Comité olympique sud-africain et la South Africa Athletics, la CAA a demandé le 10 juin à Maurice de sauver cet événement en assurant sa pérénité. C’est ainsi que le Comité d’organisation de ces 11es championnats d’Afrique juniors (Cocaj) s’est réuni déjà deux fois, soit les 27 juin et le 4 juillet, pour lancer à fond la machine, nous dit son président, Vivian Dinan.
Pour assurer ce plan de sauvetage, il a fait confiance à l’équipe qu’il avait déjà dirigée en 2009. « L’association mauricienne d’athlétisme m’a approché le 11 juin pour me demander qu’on relève ensemble le défi. Et après l’aval obtenu du conseil des ministres le 25 juin, on s’est mis au travail en tenant une première réunion le 27 juin pour constituer le Cocaj. La situation s’est vite décantée. Et je dois dire que tout avance assez rapidement grâce à l’expérience de tout à chacun », se félicite-t-il.
Lors de cette première réunion, un modèle du logo fut présenté de même que le cahier des charges, preuve que la machine était déjà bien lancée depuis le 10 juin. « En effet, nous n’avons pas attendu pour prendre les devants alors qu’on était à deux mois et deux jours de la cérémonie d’ouverture. Les règlements techniques, le programme horaire, la liste des officiels techniques de même que la tenue vestimentaire des officiels étaient déjà disponibles. Les fiches d’engagement préliminaire des pays avaient aussi été envoyées et la firme Time Chronic contactée pour s’assurer du chronométrage électronique comme en 2009 », fait également ressortir Vivian Dinan. La tenue vestimentaire des officiels était déjà disponible en Afrique du Sud. Leurs uniformes et chaussures ont donc été acheminés à Maurice.
Confirmation
de quinze pays
À hier soir quinze pays avaient confirmé leur participation, Maurice étant le 16e. Ils s’agit de : Gabon, Madagascar, Gambie, Angola, Guinée Équatoriale, Nigeria, Zimbabwe, Kenya, Éthiopie, Ouganda, Égypte, Comores, Bénin, Lesotho et Namibie. La date limite des engagements préliminaires est le lundi 12 août à minuit heure locale.
Vivian Dinan confie que plusieurs hôtels situés sur le littoral ouest, notamment à Flic-en-Flac, ont été identifiés pour loger les officiels techniques, les membres du Conseil de la CAA et la presse étrangère. Le président de la CAA, le Camerounais Hamad Kalkaba Malboum, ainsi que le secrétaire général, le Sénégalais Lamine Faty, seront les deux principales hautes personnalités à faire le déplacement. Les athlètes seront logés dans des hôtels situés à Quatre-Bornes.
Au plan financier, Mauritius Post s’est d’ores et déjà positionné ainsi que la propriété sucrière de Médine qui entreprendra les travaux d’embellissement du site. Mais d’autres sponsors ont aussi été approchés par Vivian Dinan et Ruben Moothy, responsable de la Commission Presse, Communication et Marketing. Le Cocaj est dans l’attente d’une réponse. La MBC Télévision devrait assurer la retransmission en direct de l’événement.
La liste d’officiels de la CAA a été déjà approuvée par l’IAAF. Mais une formation d’officiels de niveau 1 (TOECS) se déroulera en deux volets sous l’expertise de Vivian Gungaram et d’Anand Sukhraj. Le premier volet se tiendra le samedi 20 et le dimanche 21 juillet ainsi que les 26, 27 et 28 juillet. Un deuxième groupe sera en formation le samedi 3 et le dimanche 4 août ainsi que les 9, 10 et 11 août.    
Lors de la deuxième réunion du Cocaj le 4 juillet, le modèle proposé quant à l’accréditation des athlètes et officiels fut presque finalisé et envoyé aux pays concernés. Et pas plus tard qu’hier, la commission Aménagement et Technique du Cocaj a tenu une réunion au stade de Bambous avec le MJS et le MSC pour passer en revue les rénovations qui devraient être apportées au bâtiment.