La deuxième journée des championnats d’Afrique d’athlétisme tenue hier au Bénin a vu le Mauricien Guillaume Thierry monter sur la troisième marche du podium au terme de la seconde journée des épreuves du décathlon. Il a bouclé son concours totalisant 7212 pts contre 7515 pts à son camarade mais néanmoins grand rival, le Malgache Ali Kamé, nouveau champion d’Afrique en titre. Les deux adversaires évoluent au Centre international d’athlétisme de Maurice (Ciam). L’Algérien Mourad Souissi s’est intercalé entre les deux en d’adjugeant l’argent, comme à Nairobi en 2010 et à Maurice en 2006.
Honneur à Guillaume Thierry qui réédite le résultat qu’il obtenait à Nairobi. Le Mauricien, qui s’est efforcé la veille dans des conditions météorologiques vraiment exécrables d’assurer autant que possible pour éviter la casse, s’est finalement surpassé dans les cinq dernières épreuves, comme il le fait d’habitude pour s’adjuger une médaille.
Il a notamment enlevé le concours du disque en se démarquant au 1er essai avec 40,79 m contre 38,35 m à Mourad Souissi (Alg), 35,61 m à Ali Kamé (Mad), 34,29 m à Atsu Myamadi (Gha), tandis que les deux Sud-Africains Zavion Kotze et Nardus Greyling se sont effondrés, ne réussissant que 34,02 m et 31,48 m. L’Égyptien Ahmad Saad a lui abandonné. Ce matin, on attendait toujours d’obtenir la marque finale réalisée par l’Algérien Souissi.
L’épreuve du disque suivait celle du 110 m haies remportée par Ali Kamé en 15”32 contre 15”63 au Mauricien qui termina 5e. Après le saut en longueur mercredi (7,32m), le Malgache a accroché également une victoire au saut à la perche (4,30 m) et surtout au lancer du javelot (60,07 m) où le Mauricien a dû se contenter de 52,58 m assurés à son 3e et ultime essai, alors qu’il frise ordinairement les 60 m. Mais Thierry a néanmoins limité les dégâts en terminant ex aequo avec le Malgache au saut à la perche avec 4,30 m pour un essai de plus, lui qui vaut plus de 4,50 m…
« Bien que les conditions étaient mauvaises pour tout le monde, il fallait néanmoins prendre des risques tout en essayant d’éviter au pire une blessure à un mois des Jeux Olympiques de Londres. Je crois que Guillaume a tout lieu d’être satisfait de lui-même et de sa médaille obtenue dans des conditions pareilles », a indiqué l’entraîneur national de lancers, Joël Sévère, qui est sur place au Bénin.
L’essentiel est donc fait pour le Mauricien sous de grosses averses orageuses qui s’étaient abattues mercredi sur le stade Charles De Gaule, à Porto Novo, contraignant le report de la finale du 10 000m hommes ainsi que les demi-finales des 100 m hommes et dames à hier. « Ce n’est que vers la fin du concours de décathlon, soit lors de l’épreuve du lancer du javelot, que les conditions ont commencé à s’améliorer », précise Joël Sévère.
Quant au Sud-Africain Zavion Kotze, qui avait fait forte impression lors de la première journée du décathlon, il s’est contenté d’une victoire au 1 500 m hier en 3’56”33 contre 4’13”66 à Kamé (4) et 4’16”04 à Guillaume Thierry, 5e et dernier. Kotze a raté complètement son concours de la perche, récoltant un zéro pointé.
Ali Kamé occupait la 2e place au classement à l’issue de la première journée alors que Guillaume Thierry était 5e. Le Sud-Africain Nardus Greyling s’est blessé au saut à la perche en retombant dans le butoir. Il a été évacué sur une civière.
Hier toujours, Fabrice Coiffic et Mary-Jane Vincent ont été éliminés en demi-finales du 100 m. Au départ de la 2e demi-finale, Vincent y termina 6e en 12”30, la victoire revenant à la Nigériane Blessing Okagbare, la championne d’Afrique en titre en 11”60 devant la Libérienne Phobay Kutu-Akoi, creditée de 11”65, et la Ghanéenne Flings Owusu-Agyapong, 3e en 11”90.
Fabrice Coiffic termina 8e et dernier de la 2e demi-finale en 10”77, enregistrant le pire temps de réaction de la série, soit 0,205 contre 0,160 à l’Égyptien Amr Saoud qui s’imposa en 10”45 devant le Nigérian Egwero Osho-Ogehnhe, 2e en 10”43, et le Sud-Africain Simon Magakwe, 3e en 10”46 et éventuel nouveau champion d’Afrique de l’épreuve enlevée en 10”29. Le titre en féminin est revenu à la Gabonaise Ruddy Zang Milama en 11”16.
Aujourd’hui, le Mauricien Elvino Pierre-Louis est engagé au lancer du disque hommes où l’objectif sera d’abord d’assurer sa place en finale.