On ne l’attendait pas. Et pourtant le Mauricien Judex Durhône a terminé dans le tiercé gagnant des championnats de La Réunion du 10 km sur route courus dimanche à Ste-Suzanne. Il causé la surprise en s’offrant la 3e place en 32’46, la victoire revenant à Raymond Fontaine, qui s’imposa en 32’16 devant Bruno Bertsman (Réu), 2e en 32’37.
C’était la deuxième sortie de Judex Durhône marquée par un podium cette année après sa 3e place obtenue à Maurice aux championnats nationaux de cross-country courus le 3 mars à Mon-Choisy. Et les pronostics allaient bon train avant le départ dimanche à Ste-Suzanne. Les meilleurs coureurs de fond,  demi-fond, les marathoniens, les spécialistes de course en montagne et même un triathlète français qui avait été aux JO de Londres l’an dernier étaient là, raconte Judex Durhône.
« On ne me donnait pas la chance de finir dans les dix premiers et encore moins dans le tiercé gagnant. Et quand je suis rentré de la course, tout le monde est resté vraiment bouche bée », s’esclaffe Judex Durhône. « En fait, la victoire devait principalement se jouer entre Fontaine et le triathlète français. Puis, il fallait compter avec Bertsman (ndlr : 2e des championnats nationaux de cross-country à Maurice en 2010 au Gymkhana) ainsi que le champion en titre de l’épreuve, le champion réunionnais du semi-marathon et même le champion des derniers Jeux des îles du marathon à Mahé, François Lebon. Mais ils ont tous craqué. Ma 3e place est vraiment inattendue. Je me suis franchement surpris moi-même. Je n’espérais pas terminer sur le podium car je visais une 8e ou 9e place tout au plus », savoure le marathonien mauricien licencié au club Entente du Nord 974 Saint-Denis.
Après avoir fait la majeure partie de la course en deuxième position, il aura faibli sur la fin quand ses deux adversaires les plus en vue haussèrent le ton. On se souvient que Fontaine avait enlevé son 9e titre de champion de La Réunion de cross-country le 10 février dernier à Ste-Marie. Environ 700 coureurs toutes catégories confondus ont pris le départ dimanche et une forte chaleur se faisait sentir.
Judex Durhône, 40 ans, sera de nouveau en action le 7 avril, mais en France, lors du Marathon de Paris. Il y participera en compagnie d’un autre marathonien mauricien, en l’occurrence Jean-Luc Vilbrim, le champion national de cross-country. Ce dernier devrait rallier la France le 28 mars accompagné fort probablement de son entraîneur Mike Félicité. Judex Durhône s’envolera quant à lui le 1er avril. « Si possible, je viserai un chrono. Mais dans un marathon, de surcroît de cette envergure, tout peu arriver, soit de bonnes ou de mauvaises surprises », avoue-t-il.