Mohamad Dookun devra attendre pour savoir s'il disputera ou pas la finale de la ligue de cross le 30 mai
  • Le comité directeur d’AMA a pris la décision d’annuler le meeting international qui avait été reprogrammé pour juin prochain
  • Un projet soumis à la fédération internationale pour bénéficier d’une aide de 40 000 USD dans le cadre de l’Athletic Olympic Dividend

L’Association mauricienne d’Athlétisme (AMA) compte reprendre graduellement ses activités au début du mois prochain dans l’éventualité que le gouvernement décide d’enlever prochainement le couvre-feu. Au cas contraire, c’est toute la deuxième partie de la saison qui risque d’être sérieusement mise en cause. Selon le président de l’AMA, Vivian Gungaram, la fédération n’aura alors pas d’autre choix que d’annuler toutes ses activités, en cas de prolongement du lockdown, pendant le mois de mai. Les yeux seront alors tournés vers la saison 2021 qui démarre avant la fin de l’année et dont l’objectif demeure les Jeux olympiques de Tokyo (Japon), initialement prévus en juillet-août prochain, mais reportés pour l’année prochaine, en raison de la pandémie du coronavirus.

L’AMA a émis, en milieu de semaine, un programme d’activités et ce, après l’interruption du 15 mars dernier, en raison du coronavirus et du lockdown, déclaré par le gouvernement, cinq jours plus tard. Pour Vivian Gungaram, il était important pour ses membres et lui de prendre les dispositions nécessaires en marge d’une éventuelle levée du couvre-feu. « Nous avons établi un programme d’activités sur les cinq-six mois à venir. Un programme débutant au mois prochain, sauf que si le couvre-feu se prolonge, on se retrouvera dans une situation compliquée, une fois encore. Nous n’aurons alors d’autres choix que d’annuler la deuxième partie de la saison », déclare-t-il. En effet, le président de l’AMA a indiqué que ses membres et lui, qui se concertent régulièrement en vidéo conférence, ont établi un programme visant à permettre à leurs licenciés de retrouver graduellement la forme. « Au sein de l’AMA, nous avons décidé de nous concerter en vidéo conférence, car nous estimons qu’il est très important qu’on continue à garder le contact de cette façon et ce, pour le bien de la discipline», explique-t-il. Ainsi, il a été décidé que les entraînements devraient reprendre à tous les niveaux en cas de la levée prochaine du couvre-feu.

Le mois de mai devrait prendre fin, avec l’organisation de la finale de la Vital Cross Country League, prévue le 30. Suivra ensuite, les éliminatoires des championnats nationaux seniors, U20, U18 et U16, avant les fi nales de juillet. Des inter-centres régionaux d’entraînement (U12 et U14) sont prévus pour août, alors qu’un 10 km et un semi-marathon ont été programmés pour le mois de septembre. En revanche, l’AMA a pris la décision d’annuler son meeting international qui avait été reprogrammé pour juin prochain. Elle a aussi décidé, d’un commun accord avec la Ligue réunionnaise d’Athlétisme, d’annuler tous les échanges qui étaient prévus pour cette année.

D’autre part, l’AMA a fait une demande pour bénéfi cier du programme Athletics Olympic Dividend, mis en place par le président Sébastian Coe, après son élection à la tête de la fédération internationale en 2015. Lors du premier cycle (2016-2019), la fédération locale a pu profiter de 25 000 US dollars qui a été utilisé pour le développement de l’athlétisme, plus particulièrement au niveau des écoles et centres d’entraînement.

Une demande a été faite pour les deux prochaines années, pour l’obtention de 40 000 USD. « Nous avons déjà présenté notre projet et nous sommes confi ants qu’elle sera très vite approuvée », déclare-t-il. Par ailleurs, la fédération internationale a déjà reprogrammé les compétitions prévues pour cette année, mais reportés en raison du coronavirus. Ainsi, le championnat d’Afrique de cross country se déroulera au Togo, le 5 mars 2021, alors que le championnat du monde de cross aura lieu le 20 mars en Biélorussie. Quant aux championnats d’Afrique, ils auront lieu du 26 au 29 mai 2021 en Algérie.