En stage de perfectionnement au centre de perfectionnement de l’IAAF (International Association of Athletic Federation) de Kingston en Jamaïque, la sprinteuse mauricienne, à savoir Mary-Jane Vincent, a réalisé samedi dernier, une autre bonne performance sur 400m. Après avoir descendu sous les 55 secondes en février, la Mauricienne a encore amélioré ce chrono en réalisant, cette fois, un temps de 54.87.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Mary-Jane Vincent est fermement décidée à franchir un nouveau palier, cette saison. Du reste, à l’issue d’une récente conversation téléphonique avec Michael Glover, Chief Executive du Trust Fund for Excellence in Sports, Mary-Jane Vincent avait laissé entendre qu’elle s’entraînait désormais à la raison de trois séances par jour. Qui plus est, elle avait également fait part de sa détermination à établir un nouveau record au 100m, 200m et 400m.
Samedi dernier, elle a confirmé ses prétentions lors d’une compétition à Kingston sur 400m. Malgré un vent défavorable, la Mauricienne a réalisé, cette fois, un chrono de 54.87. Il y a un mois de cela, elle avait réalisé 54.98 devenant du coup la deuxième mauricienne à descendre sous les 55 secondes après Sandra Govinden en 1992. Cette dernière avait bouclé les 400m avec un chrono de 54.62 (record national) lors des 5es Championnats d’Afrique qui avaient été organisés par l’AMA (Association mauricienne d’Athlétisme), au stade de Belle Vue.
A noter aussi que le jeune sprinteur Thierie Ferdinand a lui participé à un 200m, samedi dernier, toujours en Jamaïque. Il s’est imposé dans le temps de 22.95. La semaine dernière, Michael Glover déclarait que l’entraîneur du jeune Mauricien en Jamaïque était d’avis que le sprinteur était capable de courir en 10.10 sur 100m. Soulignons que l’autre sprinteur, Jonathan Permal, est également en stage de perfectionnement à la Jamaïque.