C’est ce samedi que Fabrice Coiffic entrera en compétition sur 100m. Contrairement au passé, il n’y aura pas de premier tour et selon le principal concerné, il y aura uniquement une série préliminaire réservée aux athlètes qui n’ont pu réaliser les minima pour accéder aux Jeux olympiques. De là, ceux ayant réalisé les meilleurs chronos seront qualifiés pour les quarts de finale. « Je pense que le coup est jouable. Je pense pouvoir passer si j’hérite d’une série abordable », a déclaré Fabrice Coiffic.
Ce dernier s’est dit aussi prêt physiquement et psychologiquement pour aborder ses tout premiers Jeux. « Pour moi, la finale débute à partir de cette première course. Mon objectif est d’aller le plus loin possible dans cette compétition et aussi de descendre en dessous des 10.40 », a-t-il ajouté. Fabrice Coiffic s’est dit très heureux de pouvoir être présent à ces Jeux olympiques. « C’est un rêve que d’être ici. J’ai eu l’occasion de participer aux Jeux du Commonwealth, mais là, il n’y a rien de comparable. C’est impressionnant. Il n’empêche que je reste concentré sur mon objectif », a-t-il souligné.
Au niveau de sa préparation, Fabrice Coiffic a indiqué qu’elle s’est bien passée. « Je suis en forme et je me sens beaucoup mieux qu’en début de saison. Je suis sur de bonnes bases et il s’agira de le rester jusqu’au début de la compétition », a-t-il fait remarquer.
Pour sa part, Annabelle Lascar, qui s’alignera sur 800m, effectuera ses débuts en compétition le 8 août. Celle qui disputera ses deuxièmes Jeux olympiques, après ceux de Pékin en Chine (2008), se réjouit d’être à Londres, en Angleterre. Qui plus est, elle est très satisfaite des conditions qui prévalent à Londres. « Nous sommes très bien ici. Nous avons une bonne piste d’échauffement. L’assistance médicale est également de très haut niveau. Nous pouvons dire que nous évoluons dans de très bonnes conditions », a-t-elle fait remarquer.
Pour cette dernière, l’objectif sera de réaliser un bon chrono et de descendre au moins en dessous des 2:06.00. « J’ai eu une bonne préparation et je me sens très bien. Physiquement, je me sens prête pour ma première course. Nous avons aussi la chance d’avoir Eric Milazar comme entraîneur. C’est quelqu’un qui possède une grosse expérience à ce niveau de la compétition et il ne fait pas l’ombre d’un doute que cela va nous aider grandement », a-t-elle fait ressortir. Annabelle Lascar est aussi contente de pouvoir évoluer au sein d’un Club Maurice où règne une bonne ambiance. Selon elle, il existe une solidarité exemplaire entre les athlètes et c’est très important, a-t-elle souligné.
Eric Milazar, ancien spécialiste du 400m et ayant eu la chance de participer aux Jeux olympiques, a déclaré que les athlètes sont hébergés dans de très bonnes conditions. « J’ai eu l’occasion de faire les Jeux olympiques et c’est la première fois que les athlètes logent dans d’aussi bonnes conditions. Il n’y a pas à se plaindre », a-t-il fait remarquer. Selon lui, Fabrice Coiffic, qui sera le premier à être sur piste, soit samedi prochain, se trouve dans de bonnes dispositions. « Les entraînements se déroulent bien et nous sommes actuellement à faire les derniers réglages », a-t-il souligné.
Selon lui, Fabrice Bauluck travaille actuellement son départ, la vitesse et l’explosivité. « Je sens que Fabrice est très bien dans sa tête. Il a beaucoup d’envie et veut réaliser une bonne performance. C’est la même chose pour Annabelle, qui contrairement à Fabrice, aura plus de temps pour peaufiner sa préparation, dans la mesure où elle sera en piste le 8 août. » Eric Milazar a ajouté mettre son expérience des Jeux au service de ses deux athlètes. Une expérience qui permettra à ceux-là d’évacuer la pression, afin de pouvoir être dans les meilleures dispositions au Jour-J. A noter que la réunion technique est prévue ce mercredi après-midi.