Guillaume Thierry a lancé le javelot au-delà de ses limites dimanche à Dijon pour sa deuxième compétition depuis qu’il est arrivé en France au début du mois dans le cadre de sa préparation en vue des Jeux du Commonwealth à Glasgow (23 juillet-3 août). Lors du 2e tour des championnats de France interclubs élite, le décathlonien a réalisé un remarquable jet de 66,30 m, prenant la 4e place d’un concours fort disputé. La victoire a été acquise avec une marque située 69,07m.
C’est bien la première fois qu’il voyait son javelot atterrir aussi loin. Il s’en réjouit et raconte. « C’était une superbe compétition très serrée et à refaire si possible. Le premier réalise un peu plus de 69 m, le deuxième 67,44 m et le 3e 66,61 m. Puis moi, derrière en 4e position. Il y régnait une ambiance de feu et mes deux coaches (l’Ukrainien Oleksandr Nevskyy et le Mauricien Joël Sévère) sont très contents. Nevskyy en est plus que jamais comblé car il attendait avec impatience cette perf au javelot. » Sa précédente marque personnelle se situait à 64,79 m.
Sa nouvelle performance au javelot, il la dédie à son sponsor, la Mauritian Eagle, à toute sa famille et ses compagnons d’entraînement qui le soutiennent de loin. Il faut bien préciser que ses 66,30 m sont proches du record national de Fabio Ramsamy situé à 69,70 m depuis 2005.
Samedi, Guillaume Thierry était également en action au saut à la perche. Mais faute d’une perche plus dure, il a dû se contenter d’un bond de 4,40 m et d’une 10e place, la victoire revenant au Français Stanley Joseph avec 5,30 m. « C’est dommage. J’ai dû sauter avec une perche souple qui ne m’a pas aider à monter plus haut, contrairement à l’autre que j’avais eu pour sauter lors de la précédente compétition ».
Au 1er tour des interclubs le 11 mai à Salon en Provence, il avait été crédité de 4,40 m à la perche et 58,87 m au javelot, mais avec l’inconvénient que les deux épreuves s’étaient déroulées en même temps aux deux extrémités du stade. « J’ai donc dû faire le va-et-vient constamment, ce qui explique mes performances. J’en étais assez déçu. Mais je ne pouvais pas faire autrement. Je m’en suis assez bien sorti, car il y en a qui ont fait zéro à cause de ça. »
Après ce 2e tour, Martigues, le club où est licencié Guillaume Thierry, a terminé deuxième au classement Elite des Interclubs derrière Montpellier, mais devant Nice. Le décathlonien se rend demain en Italie où il rejoindra les athlètes du Ciam et son coach Nevskyy. Il devrait s’aligner les 14-15 juin au meeting de Prague où il visera les minima du décathlon (7650 pts) en vue des Jeux du Commonwealth. Il s’en était rapproché les 26-27 avril dernier à Maurice en réalisant un nouveau record national avec 7537 pts. Il devrait également être présent aux championnats d’Afrique prévus du 10 au 14 août à Marrakech au Maroc.