Le Comité d’organisation des 2es championnats d’Afrique cadets (Cocad) d’athlétisme a procédé, hier à hôtel Voilà Bagatelle, au lancement officiel de cet événement que Maurice abritera pour la première fois du 23 au 26 avril au stade Maryse-Justin à Réduit. Une cérémonie accentuée par la signature de contrat avec plus d’une vingtaine des sponsors locaux et internationaux qui se sont étroitement liés à l’événement ainsi que la présentation de la mascotte “Tido” le Dodo et le jingle conçus par les jeunes présélectionnés en collaboration avec l’équipe de l’Institut Charles Telfair.
À plus de deux mois de cette échéance continentale, Josiane Boullé, présidente du Cocad, a lancé de vive voix que « nous sommes aujourd’hui déjà dans la course » en adressant ses vifs remerciements à toutes les parties pour leur intérêt. « Sans vous, nous ne pourrions accueillir une compétition sportive d’une telle envergure. Vous êtes nos partenaires dans cette aventure que nous voulons vivre avec vous et que nous pouvons vivre grâce votre confiance », a-t-elle notamment fait ressortir.
Cette compétition rassemblera entre 350 à 400 athlètes d’une trentaine de pays dont le Nigeria, qui sera le plus fortement représenté avec 60 athlètes contre un seul venant de Guinée Bissau, « qui pourrait cependant valoir son pesant d’or, car il n’y a pas de petit pays », a-t-elle renchéri en se rappelant des athlètes et des performances qui avaient marqué les championnats d’Afrique juniors à Maurice en 2009 tout en tenant compte de la notoriété mondiale des athlètes africains. « Il y a certainement des champions du monde potentiels parmi ces cadets qui fouleront notre piste du Réduit et nous avons vraiment envie de les acclamer, mais aussi pour encourager nos athlètes à se surpasser et nous faire honneur ».
Elle a également annoncé le lancement imminent d’un concours « académique, culturel et sportif » intitulé Un collège-un pays. Ce concours se tient en partenariat avec le ministère des Sports et de l’Éducation à l’intention des collégiens mauriciens et rodriguais afin d’attiser l’intérêt des jeunes pour l’athlétisme et la découverte de l’Afrique. La meilleure présentation sera récompensée par un jury. « Ce concours pourrait déboucher sur des jumelages entre les collèges mauriciens et ceux d’Afrique pour créer des liens entre Maurice et le grand continent vers qui tous les regards se tournent aujourd’hui ».      L’Ukrainien Sergei Bubka, surnommé le Tsar, multiple champion du monde, ancien recordman mondial du saut à la perche et actuellement vice-président de l’IAAF, sera l’invité de marque de l’événement. On retient également l’arrivée du célèbre animateur et commentateur de France Télévisions Patrick Montel, accompagné de Gaëlle Fumeaux, spécialiste suisse du 100 m haies. En guise de clôture, les athlètes auront droit à une visite au jardin du Château du Réduit.
Anand Sukhraj, vice-président de l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA), a rappelé que Maurice est toujours citée en exemple pour son engagement et sa réussite au plan de l’organisation des compétitions continentales. De plus, l’Association internationale des fédérations d’athlétisme privilégie dans son programme mondial de développement les compétitions destinées aux jeunes au plan régional (Afrique australe), continental et mondial.
S’agissant des championnats d’Afrique cadets, l’AMA s’est dotée à travers des organismes étrangers reconnus de nouveaux équipements. Un premier atelier de formation de juges techniques s’est tenu en fin d’année dernière. La deuxième formation prendra fin le 19 février. L’AMA organisera également les 13 et 14 juin prochain les championnats seniors d’Afrique australe, a-t-il indiqué entre autres choses.
En l’absence du ministre Yogida Sawmynaden qui est en visite officielle au Cameroun, le secrétaire permanent au ministère de la Jeunesse et des Sports, Virendra Kumarsingh Dabee, a fait ressortir que « le soutien du MJS est acquis afin d’amener le sport mauricien vers les plus hauts sommets. Il est important de concourir avec les Africains pour s’améliorer ». Il a émis le souhait que ces championnats créent « le déclic pour une communion nationale et la ferveur patriotique avec des résultats dépassant nos attentes pour la joie du public ». Il a salué l’effort de l’AMA et des sponsors qui vise à rendre cet événement mémorable.