Judex Durhône a renoué avec la compétition à La Réunion, dimanche à St-Denis lors du Semi-marathon Trail (21,1 km) couru en partie en bordure du littoral et dans les sentiers battus. Après avoir animé la course de bout en bout, le Mauricien terminera deuxième, subissant dans les derniers hectomètres le retour du Réunionnais Jean-Bernard Ramin. Ce dernier s’est imposé en 1h11’45 contre 1h12’02 à Durhône.
C’était la première course de Judex Durhône à l’île soeur depuis le marathon international Orange couru fin juin à Mon-Choisy où il avait terminé 6e et premier Mauricien en 2h34’18. Et sa course d’hier lui a permis de se frotter à nouveau à quelques coureurs réunionnais qu’il avait côtoyés aux derniers Jeux des îles à Mahé l’a dernier.
Assez satisfait, « compte tenu de la dureté du parcours et de la chaleur qu’il faisait sur le littoral », il avoue que cette course lui a permis de se situer alors que la saison reprend à La Réunion. « Pour une première sortie, ce n’est pas si mal. Mais j’ai encore des efforts à faire pour m’améliorer afin de mieux terminer mes courses. Là, j’ai pu me situer. On m’a distancé de 17 secondes seulement. J’ai un peu payé sur la fin », confie le coureur. Les Réunionnais Rémi Locadie (Plaine-des-Palmistes) et Willy Désiré (Sainte Marie), eux aussi spécialistes du marathon, ont terminé 3e en 1h15’40 et 4e en 1h16’04.  
Emballant la course dès le départ, comme il le fait toujours, Judex Durhône comptera au 5e kilomètre près d’une minute d’écart sur ses plus proches poursuivants. Une avance qu’il s’efforça de conserver sur les trois-quarts du parcours. Mais à 2 km de l’arrivée, il sera attaqué par Jean-Bernard Ramin du club de Salazie.
« Je me suis accroché pendant un kilomètre, puis il s’est détâché à environ 800 m du but pour l’emporter. Je n’ai pas voulu changer ma façon de courir en optant par exemple pour une course d’attente au début avant de terminer en force. L’essentiel pour moi était de situer mes limites en cette période de préparation. J’ai pris un départ ultra rapide avant de baisser de pied dans les derniers 5 km », explique-t-il.
Les trois coureurs réunionnais qui terminèrent en compagnie de Durhône s’étaient tous alignés au marathon des Jeux des îles à Mahé l’an dernier. François Lebon, qui y avait décroché le titre, était le seul du groupe à ne pas s’être aligné, bien qu’il était présent à l’arrivée de cette course. Il sera par contre au départ des championnats de France du marathon prévus ce dimanche à Nice.
Judex Durhône devrait repartir à l’assaut du bitume ce dimanche à l’Étang-Salé, situé tout près de St-Pierre. « Ce sera un 10 km où l’objectif sera de faire une bonne course et de gagner si possible vu que c’est une épreuve très populaire qui va attirer environ 1 500 coureurs au départ toutes catégories confondues. Ma deuxième place me motive en tout cas à aller chercher une victoire pour mon club, l’Entente du Nord 974 Saint-Denis, et mon président Tobi Valnier, que je remercie », dira Judex Durhône.