C’est reparti pour un tour au sein de l’Association mauricienne d’Athlétisme. En effet, après une enquête menée — à la demande d’un membre non-élu nommément Suren Ayadassen — le Registrar of Associations a ordonné que des nouvelles élections soient organisées au sein de cette fédération pour mettre en place un nouveau comité directeur. L’AMA, qui a été informée des conclusions de cette enquête depuis le 16 juillet, a décidé de ne pas contester ces conclusions. A la place, la direction de Nebiolo House a décidé de mettre en place les procédures pour que se tienne un nouveau scrutin le 30 novembre.
«Depuis le départ, soit après les contestations du comité régional de Port-Louis auprès du Registrar of Associations, la direction de l’AMA avait décidé de ne pas contester le Ruling. Cette décision avait été présentée devant l’assemblée annuelle d’avril dernier et les membres présents l’avaient à l’unanimité soutenu»,a tenu à rappeler Vivian Gungaram à Week-End . Ce dernier confirmait qu’effectivement depuis le 16 juillet un courrier de Harry Hookoom, Registrar, avait indiqué à la fédération que deux points n’avaient pas été respectés lors de l’assemblée spéciale du 22 décembre, au cours de laquelle le nouveau comité directeur de l’AMA avait été élu.
Cette enquête du Registrar of Associations fut faite après que le président et le secrétaire du comité régional d’athlétisme de Port-Louis avaient fait des protestations après l’assemblée du 22 décembre. L’enquête à la Cresent House devait révéler que les provisions des règlements de l’AMA, notamment la section 4.2 et aussi les statuts du Sports Act, en particulier les sections 10 (2) et (6) n’ont pas été respectées. Notamment en ce qui concerne l’affiliation du Bambous Athletic Club et par ricochet le comité régional de Rivière Noire — la région dans laquelle est situé Bambous Athletic Club — ne permet pas à celui-ci de déléguer des représentants à l’assemblée du 22 décembre 2012.
Aucune perturbation
Dans la foulée, l’enquête du Registrar of Associations devait aussi relever que lors de cette même assemblée (22 décembre 2012) aucun membre n’était en règle avec les caisses de l’AMA. «No annuel fee has been collected from the members of association in breach of the provisions of rule 5(a) of the rules of the association», note Harry Hookoom dans son courrier. C’est que l’auteur de la lettre soutient que l’assemblée du 22 décembre est caduque  et demande donc qu’une nouvelle assemblée soit organisée dans un délai de deux mois à partir du 16 juillet.
«Il est vrai de dire que nous avons reçu cette lettre le 16 juillet, mais nous étions en pleine préparation pour les Championnats d’Afrique junior à Maurice. Nous avons écrit au Registrar pour expliquer notre position et informer aussi qu’une décision a été prise pour organiser cette assemblée le 20 novembre», précise encore le secrétaire général. Mais ce dernier note que cette décision du Registrar ne change en rien le fonctionnement actuel de la fédération. «Cette décision ne touche que le comité directeur qui doit être réélu. Au niveau des comités régionaux, c’est la continuité. Même au niveau de notre calendrier, il n’y a aucune perturbation et nous nous apprêtons à organiser les deux dernières compétitions de la saison», souligne Vivian Gungaram.
MJV: ira, ira pas?
Dans la foulée, le secrétaire général de l’AMA a indiqué à Week-End qu’il a eu deux rencontres durant la semaine écoulée avec Mary-Jane Vincent d’une part et d’autre part cette dernière accompagnée du CSR Manager de son employeur. Ces rencontres avaient pour but d’engager des discussions pour trouver une solution sur la bourse de la sprinteuse pour le centre d’entraînement à la Jamaïque et qui a été mise en suspens. Si les pourparlers ont commencé, par contre les solutions tardent à venir dit-on du côté de la Nebiolo House. Par contre, le déplacement de Jonathan Permal au pays de Bob Marley et Usain Bolt est bien «on».