Les 18es Championnats d’Afrique qui ont pris fin, dimanche dernier, à Porto Novo, au Bénin, n’ont permis, à aucun de sept Mauriciens participants, de réaliser les minima qui leur auraient permis de décrocher leurs billets pour les Jeux olympiques de Londres (Angleterre), prévus du 27 courant au 12 août prochain.  N’ayant pu voir ses athlètes réaliser les minima au 4 juillet, date limite fixée par l’IAAF (International Association of Athletics Federations), l’Association mauricienne utilisera donc ses deux invitations qui lui ont été offertes par la fédération pour être présente à la plus prestigieuse des compétitions planétaires. C’est ainsi que son choix s’est porté sur le sprinter Fabrice Coiffic et Annabelle Lascar, spécialiste du 800m.
Maurice a terminé à la 21e place à ces championnats d’Afrique avec une médaille de bronze obtenue grâce à Guillaume Thierry au décathlon. A l’inverse, les Seychelles ont pris la 12e place grâce à une belle médaille d’or décroché par Lisa Labiche au saut en hauteur. Avec cette pale performance mauricienne – les dirigeants de la fédération étaient conscients de cela – Maurice sera représentée par Fabrice Coiffic au 200m et par Annabelle Lascar au 800m. Ces deux athlètes avaient pris part aux championnats d’Afrique, mais n’avaient pas été en mesure de briller.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Fabrice Coiffic n’a pas vraiment été transcendant lors de ces championnats et ce, en dépit du fait d’avoir effectué un stage d’un mois, à Paris en France, avec l’équipe du Dr Hervé Stephan. Le Mauricien avait pourtant montré des signes de progrès, d’abord sur 100m, en l’espace de deux meetings, notamment en France (10.85), puis à Bilbao en Espagne (10.55). Sur 200m également, Fabrice Coiffic avait prouvé qu’il pouvait faire mieux après avoir réalisé 21.85 en France, puis 21.59 en Espagne.
Malheureusement pour lui, il n’a pas été en mesure de poursuivre sur sa lancée. Qui plus est, les conditions climatiques qui ont prévalu à Porto Novo, lors de ces championnats d’Afrique, ne lui ont guère aidé. Cela fait qu’au 100m, il a d’abord réalisé 10.63 en série, avant de terminer dernier, lors des demi-finales dans le temps de 10.77. Ce qui est loin des 10.55 réalisé à Bilbao et encore plus des minima fixés par l’IAAF, soit 10.18 pour les minima A et 10.2pour les minima  B.
En revanche sur 200m à Porto Novo, Fabrice a prouvé qu’il pouvait progresser davantage. Comme  souligné plus haut, il a réalisé 21.85, puis 21.59 en Europe avant de débarquer en Afrique. Le Mauricien a d’abord réalisé un chrono de 21.32 de sa série après avoir terminé à la cinquième place avant de prendre la sixième place en demi-finale dans le temps de 21.38. Soulignons que les minima pour les Jeux olympiques sur la distance sont de 20.55 (minima A) et 20.65 (minima B).
Pour ce qui est de la performance d’Annabelle Lascar, elle avait été éliminée dès le premier tour des 800m au Bénin, samedi dernier. La Mauricienne avait pris la sixième place de sa série dans le temps de 2:07.70. Les minima fixés par l’IAAF sur cette distance sont de 1:59.90 (A) et 2:01.30 (B).
Par ailleurs, l’ancien spécialiste du 400m, Eric Milazar, a décroché son diplôme de préparateur physique à l’issue de sa formation de trois mois effectuée à l’université de Semmelweis de Budapest en Hongrie. Le triple champion d’Afrique du tour de piste a décroché son diplôme de Niveau 3 avec mention Excellent  qui lui permet désormais d’exercer partout  dans le monde.