Vice-championne du monde juniors avec un bond de 1,88 m au saut en hauteur féminin l’an dernier à Barcelone et championne d’Afrique au Bénin toujours l’an dernier, la Seychelloise Lissa Labiche a décidé de mettre fin à sa saison, renonçant de fait à une participation aux championnats du monde à Moscou du 10 au 18 août.
Couronnée sportive de l’année 2012 de l’archipel, Lissa Labiche, 20 ans, a évoqué des raisons personnelles pour expliquer son retrait de la scène. À l’inverse de la saison passée, elle a été desservie pas des compétitions de haut niveau durant la première partie de cette année et plus récemment par un problème de tendinite.
Reste que la sauteuse s’est dit également déçue du camp d’entraînement d’un mois passé à Cuba en compagnie de son coach cubain, Carlos Sanchez, en vue des mondiaux moscovites. Ce stage devait être couplé de deux compétitions, mais rien ne s’est concrétisé. « Ce stage était une perte d’argent et n’a servi à rien », a déclaré la recordwoman national de saut en hauteur. Elle compte revenir sur le sautoir en mars prochain, a-elle confié à notre confrère Seychelles Nations.
Cette saison, Lissa Labiche s’est contentée d’une meilleure marque de 1,80 m à la hauteur. Mais il y a deux semaines, elle n’a pu franchir une barre à 1,65 m, ce qui est très loin de son record national situé à 1,88 m et réalisé à Barcelone en juillet justement l’an dernier. Deux semaines plus tôt, elle avait été créditée de 1,86 m à Porto-Novo, battant d’un centimètre le record continental lors des championnats d’Afrique disputés fin juin-début juillet au Bénin.
Avec le désistement de Lissa Labiche des mondiaux pour lesquels elle avait été sélectionnée, l’athlétisme seychellois n’aura qu’un seul représentant, en l’occurrence le sprinter Neddy Marie, au 200 m à Moscou.