La deuxième manche du Lucozade Sport Grand Prix et les championnats régionaux inter-clubs  ont eu lieu hier au stade Maryse Justin de Réduit. En tête d’affiche, nous avons eu droit à un somptueux duel sur le 200m entre Fabrice Coiffic et Jonathan Permal et c’est le dernier nommé qui s’est imposé.
Un belle petite foule était présente pour assister à cette compétition organisée par l’Association mauricienne d’Athlétisme (AMA) sous le patronage de Lucozade malgré la grisaille. La compétition a, du reste, debuté avec les épreuves régionales réservées aux benjamins. C’est le Rose-Hill AC qui s’est imposé chez les filles avec 66 points au compteur. Il est suivi par le Mahébourg AC et Beau Bassin AC qui comptabilisent 44.5 et 30 points respectivement. Chez les garçons, la palme est revenue à Port Louis Centaurs, devant le Rose-Hill AC et Saint Rémy.
L’on notera la très bonne performance de nos athlètes benjamins lors de cette journée. En effet, trois records nationaux sont tombés dans cette catégorie. Nilevie Arnasalon n’a laissé aucune chance à ses adversaires sur le 60 mètres feminin et arrêté le chrono à 11.20. L’ancien record était de 11.68. Autre recordman local, Bradley Collet qui a pulverisé la vieille marque de Subham Ujoodha en réalisant un temps de 2:16.24 sur le 800m, soit deux secondes de mieux que l’ancienne référence sur la distance. La dernière performance notable est à mettre à l’actif de l’équipe benjamine de relais du Port Louis Centaurs qui a amélioré l’ancien record national en courant les 4x50m en 27.57.
Chez les minimes en masculin, le Saint Rémy AC s’est imposé devant Médine et Rose-Hill AC. En féminin, la palme est revenue à Boulet Rouge AC avec 60 points et suivent dans l’ordre, le Curepipe Warriors et le Port-Louis Centaurs.
Cependant, la compétition phare était sans conteste le Lucozade Grand Prix. D’ailleurs, deux cash prizes de Rs 20,000 étaient en jeu pour récompenser le meilleur athlète en masculin et en féminin. Chez les dames, la première place est revenue sans grande surprise à Mary-Jane Vincent qui s’imposée assez facilement au 200m. Par contre, en masculin, la décision a été plus difficile à se faire.
Deux athlètes étaient en lice pour toucher les Rs 20,000, en l’occurence Jonathan Permal et Fabrice Coiffic. Au final, malgré la victoire du premier nommé, les juges n’ont pu les départager. Donc le cash prize a été partagé entre les deux hommes. Même si le temps n’était pas clément, on a eu droit à une compétition intéressante et à de bonnes performances chronométriques.