Le Kenyan Albert Kangor avait du plomb dans les jambes. Mais il a réussi malgré tout à décrocher une deuxième victoire consécutive dimanche dernier lors du LUX* Marathon de Maurice couru à St Félix dans le sud de l’île. Il a bouclé sa course en 2h46’47 contre 2h32’22 réalisées l’an dernier. Chez les dames, la Mauricienne Sophie Laplane s’impose en 3h28’20 devant la vétérane sud-africaine Ange Rabie, créditée de 3h30’40, et deux Chinoises, Yingjie Sun (3h40’39) et Yun Chen (3h51’36).
Cette 7e édition, qui accueillait pas moins de 400 coureurs de 28 nationalités différentes, a conduit les concurrents hommes et dames confondus du marathon jusqu’au village du Morne en passant par la route côtière de Bel Ombre et retour sur la plage de Saint Félix où ils avaient pris le départ. L’événement qui rassemble principalement les amoureux de la course à pied connaît cette année une augmentation de 40% au plan de la participation étrangère, soutient Albert d’Unienville, Manager de LUX* Sports.
« Ils sont de plus en plus nombreux à vouloir vivre l’expérience assez unique du LUX* Marathon de Maurice qui se court sur une des plus belles routes côtières de notre île. » Les pays représentés sont le Botswana, l’Afrique du Sud, le Kenya, le Mozambique, la France, La Réunion, Maurice, l’Allemagne, le Royaume Uni, la Suède, la Suisse, la Belgique, l’Italie, le Portugal, la Pologne, l’Espagne, l’Autriche, le Canada, l’Australie, les Emirats Arabes Unis, l’Inde, la Chine, le Japon, le Mexique et le Brésil.
« Malgré les conditions météo difficiles en début de course, la compétition a été un grand succès vu le nombre record d’inscrits cette année, soit le double par rapport à 2015, cela dans une belle ambiance et une grande convivialité sur la ligne d’arrivée… Nous avons été heureux d’accueillir aussi une délégation de handisport de La Réunion. Un grand merci à nos sponsors et partenaires avec un support clef de la MTPA et City Sports », retiennent conjointement Albert d’Unienville et Frédéric Robert (directeur de Running Mauritius Ltd.) coorganisateurs de l’événement.
Les vétérans allemand Jochen Jacoby et mauricien Harris Khelawon ont complété le podium de l’épreuve phare en 3h04’14 et 3h05’41 respectivement. Mais faisons ressortir que dans la course féminine, la Mauricienne Sophie Laplane et la vétérane sud-africaine Ange Rabie (50-59 ans) ont devancé deux Chinoises, dont Sun Yingjie, « vainqueur du marathon de Pékin 2015, championne du monde 2004 du semi-marathon et championne olympique des 5 000 et 10 000 m à Athène 2004 », souligne Albert D’Unienville.
Dimanche, deux autres courses étaient à l’affiche. Le vétéran réunionnais Jean-François Lebon (40-49 ans) s’est avéré le plus rapide au semi-marathon hommes qu’il a bouclé en 1h12’25 devant son plus jeune compatriote Kevin Lallemand (1h19’16), alors que le Mauricien Charles Mamet prend la 3e place en 1h29’28. Kevin Lallemand se prépare en ce moment pour les Championnats de marathon de La Réunion, prévus en août. La course féminine est revenue à la vétérane réunionnaise Isabelle Laude (40-49 ans), qui a réalisé 1h42’19.
La Réunion signe également le doublé dans l’épreuve du 10 km avec le vétéran Arnaud Moël qui s’impose en 35’43 et Marie Eugénie Mareux créditée de 42’12