Les champions 2012 de la ligue de cross, Prisca Manikion et Nicholas Boissèque, ont mis le cap sur Cape Town, en Afrique du Sud, hier matin, en vue de participer à la deuxième édition du Championnat d’Afrique de cross country. Cette épreuve se déroulera aujourd’hui sur 8 km et 12 km pour les dames et les hommes respectivement. Ces deux athlètes sont accompagnés de l’entraîneur Rama Ramanah, alors que le secrétaire-général de l’Association  mauricienne d’Athlétisme (AMA), Vivian Gungaram, a, lui, fait le déplacement en tant que délégué technique de l’IAAF (International Association of Athletics Federation). A noter que Prisca Manikion et Nicholas Boissèque seront en action, ce mardi, à Cape Town toujours, mais sur piste cette fois, lors de la compétition Yellow Pages sur 5 000m et 1 500m respectivement.
Après une belle saison dans la ligue de cross 2012 où ils demeurent invaincus, Prisca Manikion et Nicholas Boissèque s’attaquent aujourd’hui à un gros morceau, notamment le championnat d’Afrique de cross country. Une compétition de très haut niveau et qui réunira les spécialistes mondiaux que sont les Kenyans et Ethipiens entre autres. Il n’empêche que pour les Mauriciens, on garde la tête bien sur les épaules et l’on se veut aussi réaliste. Les places d’honneur seront très chères et l’important dans ce genre de compétition est de réaliser une bonne performance en essayant d’améliorer son chrono sur la distance.
Pour Prisca Manikion, laquelle sera à sa deuxième participation à ce championnat d’Afrique, l’objectif sera de faire mieux que l’année dernière. « Ma préparation a démarré depuis octobre dernier et à ce jour, je peux dire que je me suis bien préparés. Mon objectif est de descendre en dessous des 35 minutes. Il faut être réaliste, car cette course sera très difficile »,  a-t-elle déclaré. Après sa victoire dans la ligue de cross, Prisca Manikion se dit être psychologiquement prête pour s’attaquer à ce 8 km. « Contrairement à l’année dernière où je partais vers l’inconnu, cette fois, je sais à quoi m’attendre. Je connais le parcours et avec l’expérience, je pense pouvoir réaliser une bonne performance », a-t-il fait remarquer. Pour ce qui est du reste de la saison, Prisca Manikion a déclaré qu’elle pense arrêter pour se consacrer uniquement à ses études.  « Après on verra. Si l’envie est toujours là, je reviendrai. »
De son côté, Nicholas Boissèque, tout jeune champion de la ligue de cross et à 20 ans seulement, effectuera son grand début à ce championnat. Tout comme Prisca Manikion, il est conscient que sa tâche ne sera guère facile. « L’important est de réaliser une bonne course. J’ai eu une bonne préparation depuis octobre dernier et mon entraîneur, à savoir Jacques Lebon, m’a donné des conseils. Il m’a fait comprendre que ce sera du très haut niveau et de ne pas essayer de suivre le rythme qui sera imposé sur ce 12 km. Qui plus est, j’aurai le désavantage de ne pas connaître le parcours », a-t-il fait ressortir. Pour ce qui est de la course de ce mardi sur 1 500m, Nicholas Boissèque a indiqué qu’il sera très difficile surtout après un 12 km deux jours auparavant.
Pour conclure, l’entraîneur Rama Ramanah a indiqué que cette course sera très dure pour les Mauriciens surtout avec la présence des champions du monde. « Avec les Kenyans et les Ethiopiens, ce ne sera pas facile. L’important c’est que nos coureurs fassent une bonne course et acquièrent de l’expérience », a-t-il souligné.