La sélection nationale cadette qui a pris part au tournoi de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI), le week-end dernier, au stade Champ Fleuri, à St Denis, île de La Réunion, est rentrée au pays au début de  la semaine. Dans les valises, un total de 41 médailles, dont 17 or, 11 d’argent et 13 de bronze et une première place au classement général devant La Réunion (11 médailles d’or, 15 d’argent et 10 de bronze) et les Seychelles (7 or, 7 argent et 8 bronze). Pour le chef de délégation, Daniel André, la satisfaction est de mise avec cette première place. Il est toutefois d’avis que ces jeunes peuvent faire encore mieux. « Le talent est là, mais il faut continuer à travailler très dur, afin d’atteindre d’autre pallier », a-t-il déclaré.
Daniel André, celui-là même qui avait été parmi les premiers athlètes mauriciens – avec Dominique et Christine Béchard et Vivian Coralie – à participer aux Jeux olympiques – 1984 à Los Angeles -, a d’emblée avoué avoir pris beaucoup de plaisir à accompagner cette équipe de cadets à La Réunion. Il dira même qu’il faut saluer les efforts de ces derniers, engagés juste avant cette compétition, en plein examens de fin de deuxième trimestre.
« Une dizaine d’athlètes ont même réalisé leurs meilleures performances personnelles à cette compétition. Ce qui n’est pas évident à cette période de l’année quand on considère que pratiquement tous les championnats sont terminés. Ils se sont tous surpassés et ça, il faut le souligner », a-t-il fait remarquer.
Toutefois, Daniel André estime qu’il y a des choses à revoir, car selon lui, le niveau de la sélection nationale n’a pas été extraordinaire surtout chez les filles où beaucoup reste à faire par rapport aux Jeux des Îles de l’océan Indien de 2015 à La Réunion et des Jeux de 2019. La Réunion, a-t-il ajouté, est nettement en avance par rapport aux autres îles de la région, d’autant que le week-end dernier, elle a pu compter sur le soutien de quelques-uns de ses