Nouvelle sortie pour quelques athlètes mauriciens demain au Stade de Champ Fleuri à St-Denis à l’occasion du 6e Meeting international de La Réunion qui se déroulera en nocturne. Y seront engagés le triple sauteur Jonathan Drack, le sprinter Jonathan Permal ainsi que Mohammad Dookun et Samuel Vieilleuse (demi-fond).
Pour certains d’entre eux, cette compétition pourrait offrir le précieux sésame pour les Jeux Olympiques de Rio (5-21 août) ou les Championnats d’Afrique prévus du 22 au 26 juin à Durban en Afrique du Sud. C’est le cas de Mohammad Dookun en demi-fond. Il enchaînera une nouvelle course à quatre jours d’intervalle après un 1500 m bouclé mardi soir en 3’48″86 à Port-Elizabeth lors des ASA Nite Series en Afrique du Sud. Mais on ne sait pas encore s’il sera au départ de la même épreuve ou du 3000 m qu’il avait gagné en 8’15″85 (record personnel) l’an dernier ou encore du 800 m qui promet d’être très rapide avec notamment la présence du champion olympique du tour de piste, le Botswanais Nigel Amos.
Dookun vise la qualification pour Durban à la fois au 800 m (1’47″30) et 1500 m (3’39″00). « Même si la fatigue se fait un peu sentir, je vais répondre présent que ce soit au 3000 m ou au 800 m. Il est moins probable que le 1500 m figure au programme. Si c’est le 3000 m, je visera le record national qui se situe à 8’13, car le groupe de coureurs qui était en Afrique du Sud peut facilement courir sous les 8’00. Le rythme sera assez élevé. Mais si c’est le 800 m, je serai prêt pour un sub 1’50 », nous lançait Dookun ce matin alors qu’il était sur le point d’embarquer. Quant à Samuel Vieilleuse, il avait couru le 800 m en1’58″97 début avril à Réduit lors du meeting mauricien.
Par contre, Jonathan Permal, membre du Centre international d’athlétisme de Maurice (Ciam), y va pour « le 100 m plutôt que le 200 m », précise son coach Stephan Buckland. « Son objectif est de ramener un chrono plus rapide que ses 10″42 réalisées lors du récent meeting international à Réduit le 3 avril. S’il s’impose ou s’il réalise les minima olympiques (10″16), c’est encore mieux. » S’il ne s’aligne pas au 200 m,
Permal pourrait effectuer de nouvelles tentatives de minima olympiques au 200 m lors de la tournée de six semaines que l’équipe de sprint du Ciam fera en France du 2 mai au 14 juin en compagnie de leur coach.
Pour l’heure, il se concentre sur la ligne droite. « Si les conditions sont bonnes et sans vent contraire, il y aura un bon chrono », assure le principal concerné. Crédité de 20″95 au 200 m le 3 avril à Réduit, il devra courir en 20″50 (minima JO) en comptant avec une bonne opposition. Il s’est déjà qualifié pour Durban à la fois au 100 m et 200 m. L’an dernier à La Réunion, il s’était classé 3e du 200 m en 21″25 (vt -1,4) derrière deux Français, Jeffrey John s’imposant en 21″15 et Pierre Vincent 2e en 21″22.
L’enjeu sera différent pour Jonathan Drack, déjà qualifié au triple saut pour Rio. D’autant qu’il sera engagé au saut en longueur, « où l’objectif sera de battre mon record personnel situé à 7,80 m et remporter le concours », a-t-il signalé. Il est arrivé à l’île soeur depuis le mardi 12 avril pour douze jours de préparation avant de rentrer en France poursuivre sa saison. Il avait passé similairement douze jours à Maurice avant de se rendre à La Réunion. « Ces deux semaines, confie-il, m’ont permis de bien travailler ma course d’élan au saut en longueur et au triple saut. »
L’an dernier, le Mauricien avait terminé 5e au saut en longueur avec un bond de 7,60 m (vt +1,3 m/s), qui était à l’époque sa meilleure marque personnelle. Le Réunionnais Yann Randrianasolo remporta l’épreuve avec 7,80 m (+2,2), réalisant la même marque que les Français Olivier Huet (+0,3), Salim Sdiri (+3,7). Le Français Raihau Maiau se classa 4e avec 7,66 m (+3,1).
On apprend par ailleurs que l’une des deux têtes d’affiche, en l’occurrence la Sud-Africaine Caster Semenya, a fait faux bond alors qu’elle était très attendue au meeting. Elle a été couronnée triple championne de son pays samedi dernier à Stellenbosch aux 400 m, 800 m et 1500 m en l’espace de quatre heures.