Les championnats cadets d’athlétisme d’Afrique australe, qui ont eu lieu dimanche à Harare au Zimbabwe, ont permis une fois de plus aux athlètes mauriciens de prendre la mesure du niveau. C’est ainsi que Julien Meunier et Orwin Émilien ont été les seuls médaillés de l’équipe. Le premier nommé a décroché l’or au 200 m bouclé en 21”89 et le bronze au 100 m en 10”97, tandis que sur le tour de piste Émilien a récolté le bronze en 48”45, échouant à 0”02 du record national de la catégorie.
Cette compétition s’est déroulée dans de bonnes conditions, nous dit Margaret Félicité, entraîneur de l’Association mauricienne d’athlétisme, qui avait accompagné l’équipe. « Ce fut une nouvelle expérience pour nos jeunes pour se situer. Dans l’ensemble, il y avait une bonne opposition. L’Afrique du Sud a dominé les autres pays en récoltant une quarantaine de médailles, or, argent et bronze confondus. »
C’est donc dans les épreuves de sprint que Maurice a pu tirer son épingle du jeu. Julien Meunier (Faucon Flacq Athletic Club) a fait bonne impression au 200 m qu’il remportait en 21”89, passant tout près du record national de la catégorie détenu depuis l’an dernier par Jonathan Permal (21”83), actuellement en Jamaïque. « Les officiels et les organisateurs ont bien apprécié la victoire de Julien, disant qu’il est un athlète d’avenir avec un bon potentiel », affirme Margaret Félicité.
Julien Meunier, qui courut auparavant le 100 m, craignait de provoquer un faux départ. Ce qui explique sa 3e place en 10”97. Mais cette course l’aura quand même mis en confiance en vue du 200 m où il s’est finalement bien rattrapé. « Je pense qu’il ira encore plus vite cette année », estime par ailleurs son coach Nanda Chinapyel.
Au 400 m, Orwin Émilien a frôlé lui aussi le record national. Mais son coach Frankie Lebon ne désespère pas. « Ce n’est que partie remise à samedi lors des championnats nationaux juniors à Bambous. » Rendez-vous est donc pris.
Des autres athlètes mauriciens, trois ont échoué au pied du podium. Mélivan Dauphin a bouclé le 800 m, une course toujours très relevée même dans la zone australe d’Afrique, en 4e position en 1’59”18. Il précéda Loïc Mustum, 5e en 1’59”81. Au lancer du disque, Arnaud Bignoux prend la 4e place avec une performance de 46,00 m. Et enfin, au lancer du javelot, Julian Sévère termine lui aussi 4e avec un jet de 58,19 m. Au lancer du poids, Bignoux se retrouve 5e de la finale avec 13,46 m, contre 12,50 m à Sévère qui termine 6e.
Enfin, l’unique athlète féminin de l’équipe, Jessica Marie, n’a pu se qualifier pour les finales du 100 et du 200 m. Elle termina 3e de la 3e série du 100 m en 12”83 et 4e de sa série du 200m en 26”03. Dans cette épreuve, elle améliore quand même sa meilleure marque personnelle, qui était de 26”55.
L’an dernier en Namibie, Maurice avait remporté une unique médaille par l’entremise de Pascal Touche, qui enleva l’argent au saut en longueur avec un bond de 7,06 m.