La Bahreïnienne Salwa Eid Naser remporte le 400 m des Mondiaux d'athlétisme, le 3 octobre 2019 à Doha / AFP

La Bahreïnie Salwa Eid Naser est entrée dans l’histoire en réalisant la troisième meilleure performance de tous les temps (48”14) pour remporter le 400m des Mondiaux 2019 de Doha, hier, au terme d’une course anthologie.

A l’issue d’une finale éblouissante, Salwa Eid Naser a réalisé la plus grande prouesse des Mondiaux jusqu’ici, le soir où le Khalifa stadium avait enfin daigné se garnir un peu pour offrir une ambiance à la hauteur de l’exploit.

Avec son tour de piste en 48 secondes 14, Naser n’est plus devancée que par l’Allemande de l’est Marita Koch (47”60 en 1985) et la Tchèque Jarmila Kratochvilova (47”99 en 1983) sur les tablettes statistiques. C’est dire la portée de l’évènement. Avec un deuxième 100m ébouriffant, Naser a pris les devants hier mais n’a jamais craqué pour s’imposer face à la grande favorite Shaunae Miller-Uibo (48”37). La Bahaméenne, championne olympique en titre, n’a pourtant pas démérité et battu le record d’Amérique du nord, devenant au passage la 6e meilleure performeuse de tous les temps! Mais elle est tombée sur bien plus forte qu’elle au Qatar. La Jamaïcaine Shericka Jackson termine elle 3e en 49”47, avec là aussi un très beau record personnel.

“C’est fou”, a déclaré Naser. “Je suis à court de mots pour décrire ce que je ressens. Je suis tellement heureuse. Ca a été très dur avec tout l’entraînement, j’ai été blessée. Arriver jusqu’ici a été très dur. Maintenant je suis championne du monde c’est dingue. Je voulais partir vite contrairement à d’habitude.” Et le record du monde? “Tout est possible désormais”, a-t-elle lâché.

L’Allemand Niklas Kaul a été sacré champion du monde du décathlon aux Mondiaux 2019 de Doha, hier, après l’abandon du tenant du titre, le Français Kevin Mayer, blessé, plus tôt dans la journée. Après l’abandon de Mayer, qui a dû renoncer, les larmes aux yeux, au moment du saut à la perche en raison de blessures au genou droit et au tendon d’Achille gauche alors qu’il avait repris la tête, tout s’est joué sur le 1500m. Avant cette ultime épreuve, trois concurrents se tenaient en 19 points. L’Allemand, seulement troisième avant le départ, a survolé cette la course, qu’il a terminée premier avec 15 secondes d’avance sur l’Estonien Maicel Uibo, en tête du classement avant le départ. Il termine avec 8691 points, record personnel, alors que son poursuivant totalise 8604 points. Le Canadien Damian Warner, deuxième avant le départ, avait auparavant emmené ses deux adversaires, mais a été le premier à craquer. Il fi nit troisième (8529 pts) au général et décroche sa troisième médaille mondiale après l’argent à Pékin en 2015 et le bronze à Moscou deux ans plus tôt.

La Britannique Katarina Johnson-Thompson a remporté hier l’heptathlon avec 6981 points, devançant la Belge Nafi ssatou Thiam, championne du monde en titre. Thiam termine avec 6677 points et est parvenue à conserver sa deuxième place devant l’Autrichienne Verena Preiner avec 6560 points.

Enfin, la lanceuse de poids chinoise Gong Lijiao a conservé son titre avec un jet à 19,55 mètres à sa quatrième tentative sur les six accordés. Elle devance la Jamaïcaine Danniel Thomas-Dodd, dont le dernier jet a échoué à huit centimètres de celui de Gong (19,47 m), et l’Allemande Christina Schwanitz, la troisième athlète à avoir dépassé la barre des 19 m (19,17 m).