Le lanceur Bernard Baptiste, les sprinters Jean-Yan Degrâce et Joanilla Janvier sont les trois athlètes mauriciens qui sont sortis du lot récemment en affichant des performances notables lors des compétitions tenues en France et en Suisse respectivement. Le premier nommé a bouclé sa tournée dans l’Hexagone avec un jet de 17,49 m au poids au Luxembourg, alors qu’en Suisse, Degrâce s’est imposé au 100 m en 10″37 et Janvier en 11″87 à Toulouse, se qualifiant tous deux aux minima (10″60 et 11″90) pour Jeux de la Francophonie (21-30 juillet) à Abidjan en Côte d’Ivoire.
C’était la dernière sortie du groupe d’athlètes mauriciens basé au Creps de Nancy depuis fin avril. Ils étaient engagés jeudi dernier à la Coupe de l’Amitié tenue au Luxembourg en frontière avec la France et l’Allemagne. Bernard Baptiste a mis fin à sa belle série de performances situées au-delà des 17m en prenant la 2e place avec 17,49 m. La victoire étant acquise avec une marque de 19,33 m par le Luxembourgeois Bob Bertemes.
« On était les deux meilleurs lanceurs du groupe. Mais pour ma part, je termine cette tournée sans fausse note et satisfait, même si l’opposition a parfois fait défaut. Je me sens bien. Mon objectif était d’être régulier dans les 17 m, et c’est fait. Maintenant, je dois récupérer et poursuivre ma préparation en vue des Championnats seniors d’Afrique australe au Zimbabwe qui arrive bientôt et enfin Abidjan », nous confie le lanceur d’origine rodriguaise et médecin de profession. Rentré au pays dimanche, il a repris ses séances en début de semaine. Baptiste a réalisé tour à tour 17,52 m, 17,62 m, 17,46 m et enfin 17,49 m en France.
Dans le même temps à Toulouse jeudi dernier, Joanilla Janvier s’est imposée au 100 m au Meeting départemental. Elle réalise 11″98 en finale après avoir remporté sa série en 11″87. Ci-dessous les derniers résultats des athlètes mauriciens en tournée en France et ailleurs. Notons que Jonathan Bardotier est le seul à avoir prolongé son séjour dans l’hexagone. Il poursuit sa tournée avec les athlète du Cim dirigés par Stephan Buckland et Steeves Legentil , qui sont arrivés à Nancy la semaine dernière. Joanilla Janvier est à Toulouse depuis le début de l’année.