Sympathique soirée que celle organisée vendredi dernier à Gold Beach Hôtel à Flic en Flac par l’Association mauricienne d’Athlétisme en honneur de son président Vivian Gungaram. Pour cause, ce dernier a obtenu, le 18 août dernier, à l’occasion des Championnats du Monde à Pékin la Plaque of Merit de l’IAAF. Une plaque qui est accordée à seulement six personnes du monde entier chaque 4 ans par la fédération internationale.
L’occasion pour Henri Théodore, ami de long date de Vivian Gungaram et membre de la fédération, de tracer la carrière de celui qui a été avant tout athlète — il a fait sa première course de 800m en 1963  — puis entraîneur et ensuite dirigeant fédéral. C’est ainsi que nous apprenons que Vivian Gungaram a passé 53 ans de sa vie sur les stades de Maurice et du monde et que c’est en jouant à l’interprête dans une réunion à Rome dans les années 80 que les portes de l’athlétisme mondial lui ont été ouvertes. Comme il l’a souligné dans son discours de circonstance, il a passé sa vie «à être tout le temps sur le bon bus stop.»
Cette soirée s’est déroulée en présence de son épouse Monique, ses deux filles Aurélie et Valérie de même q’un parterre d’invités, comme ses anciens combattants, nommément Cyril Curé — qui fut aussi son adversaire sur les deux tours de piste — et  Pipo Lapierre. Présence également du ministre des Sports et du président du Comité Olympique Mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon.