Le spécialiste et recordman du triple saut (16m96), Jonathan Drack, se prépare activement en vue de sa participation pour les Jeux olympiques de Rio au Brésil, prévus du 5 au 21 août prochain. Dans le cadre de cette préparation justement, il se rendra à Limoges aujourd’hui pour participer, avec son club de Toulouse du CA Balma, aux interclubs de France. Hormis sa préparation, l’objectif sera aussi d’aider son club à récolter un maximum de points. Par la suite, Jonathan Drack sera engagé, le 4 juin prochain, au meeting d’Albi (France) avant de prendre l’avion pour Durban (Afrique du Sud) où il sera en action du 23 au 26 juin aux Championnats d’Afrique.
Jonathan Drack participera aujourd’hui au deuxième tour des interclubs de France avec son club du CA Balma. Une compétition au cours de laquelle il en profitera pour poursuivre sa préparation en vue des Jeux olympiques. Il n’empêche que, selon lui, l’objectif de ces interclubs demeure avant tout son club.  » L’objectif sera de ramener le maximum de points pour le club. Il y aura de la concurrence et on tentera de faire mieux qu’au premier tour « , a-t-il déclaré à Week-End.
Après Limoges, le Mauricien se rendra à Albi, le 4 juin, pour participer à un autre meeting, alors que le week-end suivant, soit les 11 et 12 juin, il devrait être à Lyon.  » J’attends aussi pour voir si je participerai à un meeting international, soit à Oslo (Norvège), soit à Stockholm (Suède). Ensuite, ce sera les Championnats d’Afrique à Durban « , a-t-il fait ressortir. Jonathan Drack a aussi réaffirmé son objectif qui est de sauter au-delà des 17m, cette année, et pour lui, tout est possible. Il avance d’ailleurs ressentir de très bonne sensation.  » Ce qui est différent par rapport à pareille période en 2015, c’est que j’ai beaucoup progressé. C’est une année de progression et je suis vraiment content « , a-t-il.
Jonathan Drack dit également pouvoir compter sur beaucoup de soutien dont celui de sa famille, de son club, de l’Association mauricienne d’Athlétisme et du Trust Fund for Excellence in Sports.  » Il y a beaucoup de choses qui ont changé. Il y a eu beaucoup plus de travail, plus de soutien et plus de facilités notamment de la part de la fédération et du trust fund que je remercie beaucoup. On fait tout pour me mettre dans les meilleures conditions et cela me motive à aller encore plus loin. C’est pour cette raison que je reste confiant de pouvoir aller au-delà des 17m cette année « , a-t-il fait remarquer.
Selon Jonathan Drack, la préparation se déroule selon ses prévisions et avec son entraîneur Dominique Hernandez à Toulouse, tout est mis en oeuvre pour corriger les lacunes.  » Nous avons terminé avec le travail de force et c’est la partie finale de la préparation qui est actuellement abordée, notamment la partie dynamique. On va aller en vitesse et en force et je me sens très bien dans ma tête et dans mon corps. Cela ira de mieux en mieux au fil des semaines à venir « , a-t-il conclu.