Le Meeting international de Maurice se tiendra ce vendredi et ce samedi, au stade Germain Commarmond, à Bambous. Une compétition à l’attrait très particulier et ce, pour diverses raisons, car contrairement à 2011, ce meeting, qui se déroulera simultanément avec les Championnats d’Afrique des épreuves combinées, ne se fera pas samedi et dimanche comme c’est le cas habituellement. L’Association mauricienne d’Athlétisme (AMA) a aussi pris la décision de bouger son meeting dans l’ouest en raison de la détérioration de la piste synthétique du stade Maryse Justin, à Réduit. Notons aussi que ce meeting international sera d’une grande importance pour les participants en quête d’une qualification en vue des Jeux olympiques de Londres (Angleterre), prévus du 27 juillet au 12 août.
L’édition 2012 du meeting international de Maurice sera donc très particulière et pour le président du comité organisateur, à savoir Stephan Buckland, la compétition promet. Car il est un fait, a-t-il ajouté, que cette année, ce meeting a suscité de l’engouement auprès des athlètes africains  en raison de la tenue des Jeux olympiques. « Je dois dire que nous avons eu des demandes de participation à l’avance et je pense que c’est parce que 2012 est une année olympique. Forcément, ceux qui n’ont pas encore réalisé les minima seront présents pour tenter leurs chances. Ce qui sera à l’avantage de nos athlètes qui pourront se surpasser avec la présence des athlètes étrangers de haut niveau », a expliqué Stephan Buckland.
C’est la raison pour laquelle il invite les Mauriciens et les amoureux de l’athlétisme en particulier, à venir soutenir les Fabrice Coiffic et autres Mary-Jane Vincent dans cette quête. Car à ce jour, aucun athlète mauricien n’a décroché son billet pour Londres. Et lui croit dans la valeur des Mauriciens et espère de tout coeur que ces derniers atteindront leurs objectifs.
Engouement des participants
Pour en revenir à l’organisation du meeting, Stephan Buckland, qui est du reste à sa troisième année en tant que président du comité organisateur, estime que les préparatifs sont en bonne voie. Il pense même que l’organisation a progressé au cours de ces dernières années. « D’abord,Je ne manquerai  pas de remercier tous ceux qui m’encadrent depuis toujours. Ensemble, nous faisons un très bon travail et je suis très fier d’avoir la chance de travailler avec ces personnes. Si tout se passe bien, nous réaliserons un très bon meeting », a indiqué le président du comité organisateur.
Stephan Buckland se réjouit même de l’engouement des participants. « C’est une très bonne chose pour le meeting de voir que des athlètes ont fait part, à l’avance, de leur intention de participer. Dans ces conditions, je pense que le niveau sera assez relevé. De plus, avec les athlètes qui viennent pour essayer de réaliser les minima pour les Jeux olympiques, je pense que nous devrons nous attendre à une belle compétition. D’un autre côté, les athlètes mauriciens pourront en profiter  pour essayer, eux aussi, de réaliser les minima », a déclaré Stephan Buckland.
Notre interlocuteur a ajouté que le 100m messieurs, prévu pour vendredi après-midi, à 17h05, devrait être de bon niveau surtout avec la présence du Nigérian Chinedu Oriala, lequel court en 10.20. Dans cette course, on pourra également voir évoluer le Français Ronald Pognon. Fabrice Coiffic et Julien Meunier défendront eux les couleurs mauriciennes. Idem au 200m. Cette course sera, elle, courue samedi, à 15h15, et verra la participation du Français Naman Keita et du Nigérian Chinedu Oriala. Au niveau du 400m, on retrouvera un autre athlète mauricien en quête de qualification olympique, nommément Antonio Vieillesse, médaillé d’or aux derniers Jeux des Iles de l’océan Indien, aux Seychelles, en 2011. Il avait également remporté l’or, à Madagascar, en 2007 à ces Jeux.
La Française Patricia Buval présente
Chez les dames, la Française Patricia Buval sera, une fois de plus, de la partie. On se souvient que cette dernière avait remporté le 100m, l’année dernière, en ayant participé hors concours et ce, après avoir fait un faux-départ. Dans l’épreuve reine, on retrouvera également les Mauriciennes Mary-Jane Vincent, Stéphanie Guillaume, Elodie Pierre Louis et Joanilla Janvier. Ce 100m est prévu pour vendredi 16h45. Soulignons que les quatre Mauriciennes, médaillées d’or au 4X100m, aux Jeux des Iles des Seychelles, seront ensuite en action au 200m, samedi à 16h. La seule étrangère qui devait être au départ de cette course, à savoir la Béninoise Bimbo Miel Ayedou, a été testée positive au nandrolone, lors des derniers Championnats du monde en salle tenus en mars dernier, à Istanbul, en Turquie.
Pour en revenir à l’organisation de ce meeting, Stephan Buckland a confié à Week-End, que le comité organisateur a pris la décision de tenir la compétition vendredi et samedi en raison d’un problème de transport pour le dimanche 15 courant. « Il ne faut  pas non plus oublier que les qualificatifs pour les Jeux olympiques en beach volley se dérouleront en même temps. Ce qui explique notre décision d’avancer le meeting. Nous pensons que c’est une bonne chose et nous vous invitons, une fois de plus, à venir en grand nombre, d’autant que l’accès sera gratuit », a fait ressortir le président du comité organisateur.
Pour conclure, Stephan Buckland a, une nouvelle fois, tenu à remercier tous ceux qui l’ont aidé à concrétiser l’organisation de ce meeting. « Je remercie aussi tous nos partenaires financiers sans qui cette nouvelle édition n’aurait jamais pu se tenir. Je profite de l’occasion pour lancer un appel à d’autres compagnies pour qu’ils se joignent à nous pour donner encore plus d’ampleur à la compétition. Car à notre niveau, on peut faire venir des athlètes de niveau mondial, mais faut-il encore que nous ayons les moyens financiers. Je pense que si d’autres partenaires nous rejoignent, on pourra faire encore pleins de belles choses », a conclu Stephan Buckland.