Un chrono insensé: la Kényane Beatrice Chepkoech a stupéfait la planète athlétisme en pulvérisant le record du monde du 3000m steeple en 8 minutes 44 secondes 32, vendredi à Monaco.

Un exploit irréel pour la Kényane, qui a ainsi amélioré sa marque personnelle de près de 15 secondes… “Je voulais battre ce record du monde, c’était mon plan depuis le début de la saison”, a expliqué l’héroïne de la soirée. “Je savais que ma meilleure chance serait à Monaco en raison de la météo et du public. Et le plan a marché. C’est un sentiment incroyable de ramener le record du monde du 3000 m steeple au Kenya et j’en suis très fière, surtout après six ans de carrière et trois ans sur le steeple”.

Un record du monde du 3000 m steeple pulvérisé de 8 secondes, quelques heures après l’annonce de la suspension pour usage d’EPO de son ex-détentrice: l’exploit hallucinant de Beatrice Chepkoech, vendredi à Monaco, laisse sceptique les spécialistes et braque de nouveau les projecteurs sur le Kenya, pays gangréné par le dopage. L’Américain Noah Lyles, 21 ans depuis deux jours, a signé vendredi soir la meilleure performance mondiale 2018 du 200m en 19”65 (v+0,9 m/s), également son record personnel, améliorant sa précédente MPM de la saison de 4/100e. Sur cette distance, le Floridien est invaincu en Diamond League et il a devancé le Turc Ramil Guliyev et l’Equatorien Alex Quinonez