C’est à leur arrivée à l’aéroport SSR hier matin que les coureurs de la sélection de Quatre-Bornes ont finalement pris connaissance de l’heure de leur départ et de la date du retour de La Réunion où se tient demain le traditionnel Relais-Marathon de St Benoît.
Le relais-marathon de St Benoît est un événement international pour lequel des équipes mauriciennes sont invitées chaque année à participer, Quatre-Bornes étant d’autant plus jumelée avec la commune de St Benoît. Hier matin, la petite délégation ne savait pas encore qu’elle s’envolerait en deux groupes.
Par ailleurs, les athlètes n’ont pas obtenu d’argent de poche, contrairement aux précédentes années. Le comité régional d’athlétisme de cette ville déplore la désorganisation des autorités concernées quant à l’octroi de ce soutien financier à ses athlètes.
Il nous revient que c’est jeudi à la mairie de Quatre-Bornes que les athlètes sélectionnés ont effectué leur test médical. Après quoi, le maire Atmanan Sonoo est arrivé sans prévenir pour effectuer le même jour une remise d’équipements.
« Il a débarqué en demandant aux athlètes s’ils connaissait qui il était. Cette remise est normalement organisée le jour suivant à la mairie en présence des dirigeants du comité régional, dont le président Judex Deruisseau, qui n’était du reste pas là au moment de la remise jeudi dernier. Il y a un protocole à respecter. On trouve vraiment aberrant le traitement infligé aux athlètes au sujet de leur pocket money », dénonce un membre du comité régional, qui souhaite garder l’anonymat.
Le comité régional d’athlétisme a voulu savoir auprès de la mairie la raison pouvant justifier le fait que les athlètes ont été privés de leur argent de poche. Mais on lui a répondu que c’était une décision prise par le ministère des Administrations régionales. De plus, le comité régional avance n’avoir toujours pas obtenu de grant annuel, même si cela aurait déjà été approuvé par les instances concernées, ni l’allocation de Rs 6 000 destinée à l’organisation du relais-marathon de Quatre-Bornes qui s’est couru en… septembre dernier.
« Pourtant, ce grant aurait également déjà été approuvé, nous avait déclaré récemment le président de la Commission des Sports de la mairie, Guy Troylocco », indique ce membre du comité régional. Les responsables du département de Bien-Être Social aussi bien que les députés de la région auraient été contactés pour trouver une solution.
Reste que cette situation, avoue notre interlocuteur, n’a pas empêché le maire de Quatre-Bornes, le Chief Welfare Officer, Mme Soopal, et le président de la Commission des Sports d’accompagner hier matin, les coureurs de Quatre-Bornes à l’île soeur. La sélection est composée de Nilesh Chuttoo, Bleck Lindor, Ramsing Rajcoomar, Michaël Louis, Didier Saliman, Aurélien Appolon, Jean-Joasman Ste Marie, Jean-Charles Collet, Jean-Pierre Trippier, Sivanessen Mooken et Honey Rajkoomar. Ils sont accompagnés de Rama Ramanah, entraîneur de marathon.