Le Mauricien Suren Ayadassen officiera en tant qu’Officiel technique international (ITO) cette année à la fois aux Jeux Olympiques de Rio (5-21 août) et aux Jeux Paralympiques qui auront lieu au même endroit du 7 au 18 septembre. Il a été désigné par l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF) et par l’instance internationale paralympique. Ces nouvelles attributions font de lui le seul officiel technique international de l’IAAF désigné pour officier à ces deux événements les plus importants du sport international.
« C’est en fait un très grand honneur pour mon pays et pour le continent », reconnaît le principal concerné, âgé de 51 ans et présentement directeur exécutif à Mascarene Strategic Professionals Ltd. Il rappelle que, déjà en 2013 et 2015, il avait été assigné à cette même responsabilité consécutivement aux mondiaux d’athlétisme à Moscou en Russie et l’an dernier à la 15e édition des Championnats du monde d’athlétisme à Pékin du 22-30 août. En 2014, il avait également agi en tant que tel aux Jeux du Commonwealth à Glasgow et l’année dernière aux mondiaux paralympique du 18 au 31 octobre à Doha au Qatar.
L’ancien président de l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) fut aussi ITO aux premiers championnats du monde d’athlétisme Asie-Océanie du 6 au 12 mars de cette année à Dubaï aux Émirats Arabes Unis. L’an dernier, il avait été retenu par le Comité international paralympique (IPC) pour officier au 7e Grand Prix international Fazaa d’athlétisme disputé du 19 au 26 février à Dubaï et aux IWAS World Juniors Games (International Wheelchair & Amputee Sports Federation) du 2 au 8 juillet à Stadskanaal aux Pays-Bas.
Suren Ayadassen fait partie des rares ITO et le seul au plan continental à avoir réussi à quatre reprises successives depuis 2001 aux examens qui le firent accéder au panel d’officiels techniques de l’IAAF. C’est son 4e mandat. Il fut l’un des deux Africains avec le Sud-Africain Pieter de Jagear à réussir à ses derniers examens d’évaluation qui avaient eu lieu du 18 au 20 décembre 2013 à Londres.
À l’IPC, il est également l’un des deux officiels africains avec le Béninois Nonvignon Okry à exercer pour quatre ans depuis décembre 2012.