Jessika Rosun a fait valoir à nouveau sa qualification pour les Jeux de la Francophonie prévus du 6 au 15 septembre à Nice. Lors d’une compétition de préparation au stade de Bambous, elle a réalisé samedi dernier 48,88 m au lancer du javelot, performance qui se situe au-delà des minima (46 m).
Depuis le début de l’année, les athlètes mauriciens, les plus probables tout au moins, ne cessent d’afficher leurs prétentions en titillant les minima. Mais pour Rosun, comme pour certains autres, il leur a été demandé de répéter les minima dans l’année des Jeux. Le mois dernier à Réduit, le javelot de Jessika Rosun avait atterri à 45,24 m. Mais la médaillée de bronze aux derniers Jeux des îles à Mahé (48,15 m) avait, pour rappel, réalisé au moins quatre lancers au-delà de 46 m l’an dernier, sa meilleure marque personnelle se situant à 49,54 depuis juin 2012.
Néanmoins, on ne peut dire si elle sera engagée au lancer du javelot jeudi prochain lors du meeing international de Maurice vu que cette épreuve est prévue uniquement dans le concours de l’heptathlon, celui inscrit au meeting africain des épreuves combinées. Il se pourrait que l’épreuve individuelle du javelot dames se déroule parallèlement avec le concours de l’heptathlon, nous a indiqué ce matin Stephan Buckland, organisateur du meeting international.
L’autre fait notable que l’on retiendra de la compétition tenue samedi dernier est la qualification de Ménivan Dauphin pour les mondiaux cadets prévus du 10 au 14 juillet en Ukraine. En effet, bien que devancé par Orwin Émilien (53”87) à l’arrivée du 400m haies, Dauphin a profité de l’allure imposée pour terminer à la deuxième place en 55”72 (minima 55”80). Au 1 500 m hommes, Paramasiven Sammynaden s’est imposé dans le temps de 3’57”33. Annabelle Lascar, qui s’alignait avec les hommes, a été créditée de 4’40”05.
Dans les épreuves de sprint, la série la rapide du 100 m hommes a été remportée par le Lesothan Mosito Lehata (Ciam). Bien que disqualifié pour faux départ, celui-ci fut autorisé à s’aligner. Il s’imposa en 10”68 contre 10”74 à Fabrice Coiffic et 10”86 à Jonathan Bardotier.