Une équipe de dix athlètes de l’Association mauricienne d’Athlétisme (AMA), met le cap sur la France ce soir pour participer à un stage de 20 jours, à Nancy. Ces athlètes seront accompagnés du responsable de la commission technique nationale, Joël Sévère, et de l’entraîneur Eric Milazar. Ils seront rejoints le lendemain par des athlètes du Centre international d’Athlétisme de Maurice (CIAM), dont Jonathan Permal et Julian Meunier, alors que vendredi, ce sera au tour du décathlonien Fabrice Rajah de rejoindre le groupe. Pour Joël Sévère, l’objectif de cette tournée est de bien préparer ces athlètes, dont certains envisagent de réaliser les minima pour les Jeux olympiques de Rio au Brésil ( du 5 au 21 août). Pour d’autres, il sera surtout question des minima pour les Championats d’Afrique de Durban en Afrique du Sud prévus du 22 au 26 juin prochain.
C’est dont ce soir que Mohammad Dookun, Jessika Rosun, Mélissa Arlanda, Aurélie Alcindor, Rachel Michel, Joanilla Janvier, Christopher Sophie, Bernard Baptiste, Nicolas Li Yun Fong et Jean Ian Carré prendront l’avion pour la France où ils seront en stage (du 2 au 23 mai) au CREPS de la Lorraine. Ils seront rejoints le lendemain par l’entraîneur Stephan Buckland et son groupe du CIAM avant que Fabrice Rajah n’intègre le groupe après sa participation à une compétition, ce week-end en Italie. Lors de sa tournée en France, le décathlonien ne sera engagé que dans des épreuves individuelles.
Les JO possible pour Permal
Selon Joël Sévère, ce stage à Nancy est la cinquième de rang et c’est grâce à la très bonne relation qui existe entre l’AMA et le club de Nancy Lorraine que ce déplacement est possible. Il a d’ailleurs indiqué que les conditions d’entraînement sont excellentes à Nancy et qui plus est, les Mauriciens n’auront pas à voyager beaucoup pour participer aux compétitions, à commencer par ce jeudi où ils seront engagés dans la Coupe de l’Amitié au Luxembourg. Une compétition qui sera de très bon niveau, a-t-il précisé, avec la participation des Français, Allemands, Belges et autres Suisses.  » C’est sûr que cet enchaînement entraînements-compétitions va permettre à nos athlètes de progresser davantage. Les conditions sont idéales à Nancy et c’est d’ailleurs sous les couleurs de ce club que nous participeront aux diverses compétitions. J’ajouterai qu’au tout début de notre association avec Nancy, ils étaient trois, voire quatre athlètes à se déplacer, alors que maintenant, c’est une équipe d’une dizaine qui s’y déplace « , a-t-il déclaré.
Après la Coupe de l’Amitié, les Mauriciens seront engagés lors des interclubs de France les 7 et 8 mai, puis les 21 et 22 mai toujours. Les 14 courants, les lanceurs seront engagés au meeting de Neuf Château et selon Joël Sévère, d’autres compétitions viendront se greffer à cette préparation.  » L’objectif pour certains demeurent les JO de Rio, alors que pour d’autres, ce sera les Championnats d’Afrique. Je suis confiant que nos athlètes seront en mesure d’atteindre les objectifs fixés « , a-t-il fait remarquer. Selon lui d’ailleurs, le sprinteur Jonathan Permal est toujours capable de réaliser les 20:50 requises pour être présent à Rio sur 200m, lui qui vient de réaliser 20:95 lors du récent meeting international de Maurice.  » Depuis les Jeux du Commonwealth de Glasgow (Ecosse) en 2014, j’avais dit que Jonathan est capable de se qualifier. Il a le potentiel et je demeure toujours convaincu qu’un chrono de 20:50 sur 200m est dans ses cordes », a-t-il fait ressortir.
Rosun en quête de record national javelot
Le responsable de la commission technique national est aussi confiant que Jessika Rosun est capable de réaliser une bonne performance au javelot, tout comme Joanilla Janvier au 100m. Si ces dernières se rapprochent des minima olympiques, la fédération fera alors une requête à la commission technique de la International Association of Athletics Federation (IAAF), afin de bénéficier d’une invitation dans la mesure où aucun athlète féminin n’est qualifié à ces Jeux. Joël Sévère a ajouté que, pour Jessika Rosun, l’objectif est de battre le record national de Bernadette Perrine (55m54).  » Jessika est actuellement à 52m38 et elle aurait dû déjà avoir atteint cet objectif depuis fin 2015 « , a-t-il souligné. A noter que Jessika Rosun est déjà qualifié pour les Championnats d’Afrique (minima 48m50) après avoir réaliser cette année 49m25 et ensuite 48m77.
Pour sa part, Joanilla Janvier avait réalisé 11:97 au 100m lors du meeting international de Maurice, mais avec un vent favorable de 2.3m/s. Les minima pour les Championnats d’Afrique sur 100m sont à 11:94.  » Les conditions sont idéales en France et Joanilla devrait réaliser les minima sans gros problème « , a-t-il indiqué. Joël Sévère pense aussi que Jean-Ian Carré dont la meilleure performance est de 54m17 au marteau devrait pouvoir accrocher les minima africains qui sont de 59m50. Nicolas Li Yun Fong est lui déjà qualifié pour ces championnats après le 59m53 réalisé cette année.
Pour conclure, Joël Sévère est d’avis que Mohammad Dookun devrait pouvoir bien courir ce jeudi sur 800 où il tentera de réaliser les minima africain de 1.47:30. Le voir descendre sous les 1.50 sera déjà une très belle performance, a-t-il ajouté. Joël Sévère pense aussi que le recordman du poids (17m18), Bernard Baptiste, vaut très bien un 17m50 après avoir vu le travail de musculation effectué par le lanceur sous la direction de l’entraîneur Eric Milazar.
A noter que les frais de ce déplacement sont assurés par le ministère de la Jeunesse et des Sports, l’Association mauricienne d’Athlétisme, le Trust Fund for Excellence in Sports, Athletics South Africa et la Fédération française d’Athlétisme.