Le gros de la délégation mauricienne participant aux 7es Jeux de la Francophonie, prévus pour dans une semaine (du 7 au 15 courant) dans la ville de Nice en France, quitte le pays ce mardi et ce mercredi. Il n’empêche que la majorité des 15 sélectionnés en athlétisme se trouvent déjà en France depuis vendredi. Accompagnés des entraîneurs Joël Sévère et  Nanda Chinapayel, ces athlètes sont actuellement en stage au CREPS de Nancy avant d’aborder les Jeux. Les deux entraîneurs sont unanimes à reconnaître l’importance d’un pareil regroupement à dix jours d’un tel événement.
Le responsable des lanceurs, Joël Sévère, qui s’est confié à Week-End avant le grand départ jeudi, s’est dit heureux que ces athlètes ont pu bénéficier de ce stage de préparation. « L’objectif étant de consolider l’esprit d’équipe, peaufiner la technique et améliorer les performances acquises jusqu’à présent », a-t-il déclaré. Selon lui, la préparation s’est bien passée et qui plus est, les quatre lanceurs de l’équipe, nommément Sylvain Pierre Louis (poids), Elvino Pierre Louis (disque), Nicolas Li Yun Fong (marteau) et Jessica Rosun (javelot) sont en forme. Ces derniers, a-t-il ajouté, ont non seulement réalisé les minima, mais ne sont  pas très loin non plus de leurs records personnels.
C’est ainsi que Jessica Rosun a amélioré sa meilleure performance perso de 50 cm (48m86), alors que Sylvain Pierre Louis est, lui, à 16m10 (24 cm de plus que son ancienne performance). Pour ce qui est d’Elvino Pierre Louis, sa meilleure performance personnelle est de 54m55 au disque, alors que Nicolas Li Yun Fong est, lui, à 63.36 au marteau. « Dans l’ensemble, je suis satisfait avec la préparation et l’attitude des lanceurs. La compétition va être dure dans le sens où tous les autres participants voudront être en finale », a souligné Joël Sévère.
Selon lui, l’accent est surtout mis sur le côté psychologique actuellement dans le sens où le travail physique et technique ont déjà été effectués. « Ce qui est très intéressant avec ce genre de stage, c’est que tout le monde est réuni pour une période spécifique. Ils mangent mieux et peuvent récupérer. Cela nous permet aussi de consolider l’esprit d’équipe », a-t-il fait ressortir. Joël Sévère a ajouté que les 15 sélectionnés ont eu deux rencontres, il y a un peu plus d’une semaine et il se réjouit de la bonne ambiance qui prévaut. « C’est de bon augure et nous attendons maintenant que les athlètes se surpassent et réalisent de bonnes performances. Nous nous sommes bien préparés et l’objectif est d’abord d’être en finale. Pour la suite, on verra »
Joël Sévère a aussi fait ressortir que l’avantage avec ces athlètes est qu’ils possèdent tous une bonne expérience au niveau international. Cela grâce au soutien de l’Association mauricienne d’Athlétisme, du ministère de la Jeunesse et des Sports, des sponsors, du Club Maurice, du Trust Fund For Excellence in Sports et du Comité olympique mauricien dont il n’a pas manqué de remercier. Joël Sévère a ajouté que ses lanceurs ont entamé leur préparation il y a deux ans et ont même eu l’occasion de partir en stage en février dernier, en Afrique du Sud où ils ont eu l’occasion de travailler avec les meilleurs de leurs spécialités. Seul Nicolas Li Yun Fong n’avait pas fait le déplacement en raison de ses engagements professionnels.
Pour sa part, Nanda Chinapayel a été choisi pour accompagner les sprinteuses et l’équipe du relais 4X100m. Il s’est dit très fier de cette responsabilité et avoue cependant que l’absence de la sprinteuse Mary-Jane Vincent du groupe va changer les données. Il n’empêche, a-t-il souligné, que le travail a déjà commencé, afin de pallier à cette absence. « En dépit de cette absence, le groupe reste serein », a-t-il avancé. Il dit même avoir eu l’occasion de rencontrer les lanceurs et constate qu’il y a une très bonne ambiance au sein de l’équipe.
Tout comme Joël Sévère, Nanda Chinapayel est convaincu que ce stage à Nancy va apporter beaucoup aux sélectionnés. « Nous avons une semaine de travail où nous aurons l’occasion de tout peaufiner. L’accent sera mis sur le passage de témoin pour les relayeuses, alors que Élodie Pierre Louis poursuivra parallèlement son travail sur 200m où elle s’est qualifiée », a-t-il déclaré. Nanda Chinapayel reconnaît que la compétition sera difficile à Nice et a indiqué que l’objectif sera d’améliorer les performances. Il a tenu à remercier tous ceux qui ont aidé à la préparation des athlètes, notamment la fédération,  particulièrement Vivian Gungaram, le ministère de la Jeunesse et des Sports et le Club Maurice entre autres.
A noter que les athlètes qui sont actuellement en France sont Elodie Pierre Louis, Guillaume Thierry, Jérôme Caprice, Elvino Pierre Louis, Nicolas Li Yun Fong, Sylvain Pierre Louis, Annabelle Lascar, Jessika Rosun, Joanilla Janvier, Stéphanie Guillaume. En revanche, ce n’est que cette semaine que ceux participant aux 11es Championnats d’Afrique juniors, nommément Aurélie Alcindor, Floriance Lisette et Jonathan Permal, se rendront en France, tout comme Fabrice Coiffic.