C’est l’apothéose dans la Vital Cross-Country League avec la quatrième et ultime manche qui décernera demain à Mon Choisy les titres de champions et championnes nationaux. L’attention sera surtout rivée sur la course des as tant en masculin qu’en féminin où le sacre de Jean-Luc Vilbrim et Prisca Manikion est très attendu. Ils devraient terminer leur course en beauté après avoir dominé en long et en large les manches précédentes.
Cette dernière sortie ne manquera pas d’attrait puisque le titre de champion ne se jouera que sur cette étape. Et une victoire au final vaut bien plus que trois victoires d’étape, comme c’est le cas pour Manikion, alors que Vilbrim a concédé une défaite dans la première manche contre deux victoires. Autant dire que leurs adversaires n’auront strictement rien à perdre en mettant tout le paquet demain dans l’emballage final.
Pour le titre féminin, les opinions sont unanimes à dire que la victoire ne devrait pas échapper à Manikion. « Elle devrait logiquement s’imposer et je ne vois personne capable de lui priver du sacre. A moins peut-être la junior Emilie Ng Foong Po si elle a de bonnes jambes », analyse l’entraîneur Mike Félicité. Mais la distance qui sera à l’affiche dans la course des juniors-seniors dames (ndlr : 7 km) tend à favoriser davantage Manikion, spécialiste de fond, alors que sa plus jeune adversaire est spécialiste de triathlon.
Rama Ramanah, entraîneur de marathon, est lui plus catégorique : « Manikion, malgré sa méforme du moment, n’a pas d’adversaire à sa taille. Elle va gagner aisément, surtout vu la distance du parcours. » Verdict vers 10h20 demain matin.
En masculin également, tout semble indiquer que Vilbrim s’envolera vers un nouveau titre de champion, son troisième depuis 2009, si tout se passe comme prévu. Lui-même avoue que « tout peut arriver dans une course pareille. » « On n’est pas à l’abri d’une défaillance », nous dit-il en se souvenant justement de sa désillusion connue l’année dernière contre Nicolas Boissèque au Gymkhana à Vacoas, lors de la finale.
Il espère que tel ne sera pas le cas cette fois, bien que Boissèque s’est retiré de la présente ligue de cross suite à une blessure survenue durant la 2e étape courue à… Mon Choisy. Sur ses gardes, Vilbrim avoue que « je sais que mes adversaires vont tous sortir contre moi dans cette dernière course. Mais si tout se passe bien, le plus fort d’entre nous gagnera. » Ses adversaires potentiels sont Kevin Narrain, Paramasiven Sammynaden et Xavier Verny.
Mais il devra également compter avec le marathonien Judex Durhône qui est rentré de l’île soeur hier et qui sera bien au départ demain matin. « D’après ce que j’ai entendu dire, il est en forme et pourrait donc causer une surprise s’il est le plus fort », confie Vilbrim. « Mais de toute façon, mon but est de rester en tête et de prendre ma revanche, voire faire mieux en enlevant le doublé ligue-championnat cette année. » Il avait été champion en 2009 et 2011, Xavier Verny ayant été sacré en 2010.
Mike Félicité, son coach, n’a néanmoins aucun doute sur la victoire. « Jean-Luc est prêt pour le sacre. D’autant que le distance passe à 10 km, ce qui lui convient bien, même s’il aura à négocier quelques virages serrés sur le parcours. Il s’est bien entraîné et je ne vois personne le priver de la cerise. » Même son de cloche de la part de Rama Ramanah. « Vilbrim est de loin le favori. Mais attention à Judex Durhône, qui a terminé deux fois deuxième avant d’arriver. Mais il n’avait pas couru aux récents championnats régionaux de La Réunion. »
Dans les autres catégories, la course des juniors hommes promet d’être très disputée entre Dimitri Seechurn, Coomalen Murday et Loïc Mustun, tandis qu’en cadets le titre ne devrait pas échapper à Ménivan Dauphin et Béatrice Pierre-Louis. En vétérans hommes et minimes filles également, Laval Marjolin et Alison Gaiquis seront difficilement privés d’une quatrième victoire de rang. Ailleurs, la lutte s’annonce rude dans cette dernière sortie.