La deuxième manche de la Vital Cross Country League a été courue hier après-midi sur le terrain de football de la sucrerie de Médine, à Bambous. Une deuxième manche au cours de laquelle Kevin Narrain, de Quatre Bornes AC, et Annabelle Lascar se sont imposés chez les seniors. Des victoires auxquelles beaucoup ne s’attendaient pas tant Paramasiven Samynaden, de Gymkhana AC, et Prisca Manikion, de Chemin Grenier AC, ont survolé la première manche, courue une semaine plus tôt, à Les Casernes Curepipe.
Beaucoup sont ceux qui s’attendaient à voir Paramasiven Samynaden s’imposer lors de cette deuxième manche. Toutefois, il n’en a rien été , puisque le coureur du Gymkhana AC a tout simplement abandonné lors de ce 7.8 km après trois tours seulement. Il s’est avoué vaincu devant Kevin Narrain qui avait pris les choses en main après le premier tour du circuit. Fermement décidé à ne pas se laisser ravir sa position, Kevin Narrain a tout fait pour rester en tête. Après avoir débuté en sixième-septième position lors du premier tour, Paramasiven Samynaden a ensuite amélioré son rang pour venir s’installer à la troisième place après le premier tour.
Lui qui paraissait pourtant à l’aise dans son action en s’installant dans les talons de Kevin Narain,il devait ensuite s’arrêter au quatrième tour. Interrogé tout juste après sa décision d’abondonner, il devait mettre cela sur le compte de la déshydratation. « Après trois tours de course, j’ai commencé à avoir des vertiges. J’ai donc pris la décision d’abandonner. Je savais que la course allait être courue sur des bases élevées et je m’étais préparé en conséquence », a-t-il déclaré.
En effet, Paramasiven Samynaden a ajouté que le départ a été très rapide et qu’il ne s’est pas pressé pour revenir ensuite sur Kevin Narrain. « Malheureusement, j’ai dû abandonner. Je suis déçu. Avec la chaleur je me suis déshydraté. Je ne veux cependant pas me servir de la chaleur comme excuse. Kevin Narrain était plus fort aujourd’hui (Ndlr: hier), mais je compte bien me reprendre samedi prochain, lors de la troisième manche », a-t-il déclaré.
Pour sa part, Kevin Narrain était très content après cette victoire sur le vainqueur de la première manche, lui qui avait terminé à la quatrième place lors de cette épreuve inaugurale. Il faut également rappeler que Kevin Narrain a souvent mené avant de s’incliner. « Je suis très heureux de cette victoire. Je suis parti devant avec l’idée de conserver la tête. A un moment donné, j’ai fait le trou et en ne voyant personne réagir, j’ai cru en mes chances. Paramasiven (Samynaden) est revenu à ma hauteur à un moment de la course, mais j’ai tout fait pour rester en tête », a-t-il expliqué.
Même s’il concède que cela n’a pas été facile de maintenir un bon rythme à l’avant, Kevin Narrain dit n’avoir jamais abdiqué. « Je remercie mon entraîneur Karl Paul. Il a toujours cru en moi et m’a tout le temps dit qu’un jour ce sera le mien, que je gagnerai une manche de cette ligue de cross. Je remercie aussi mon ami Christopher Colin, lequel m’a amené vers l’athlétisme. Un grand merci aussi à la compagnie Médine qui me soutient et à ma famille et mes amis », a-t-il souligné.
Au niveau des filles également, nul ne s’attendait à  la défaite de Prisca Manikion, du Chemin Grenier AC, qui a terminé à la troisième place dans le temps de 18.43 sur les 4.4 km. C’est la spécialiste du 800m, Annabelle Lascar, de Résidence Kennedy AC, (17.48) qui s’est imposée devant la junior Aurélie Agathin, de Curepipe Warriors (Jr) (18.05). Pour Annabelle Lascar, la victoire pouvait se jouer entre les trois premiers. « C’est ma première participation au cross après deux ans d’absence. Bien évidemment que cela fait plaisir. La course n’a pas été facile, mais j’ai fait de mon mieux pour la remporter », a-t-elle déclaré.
Pour Annabelle Lascar, l’objectif n’est pas de remporter cette ligue de cross, d’autant, a-t-elle ajouté, qu’elle n’est pas sûre de prendre part à la troisième manche prévue pour ce samedi sur les terrains de football du MGI, à Moka. « Mon objectif est de réaliser les minima pour les Jeux du Commonwealth en Écosse et les Championnats d’Afrique au Maroc, cette année. J’ai réalisé mon meilleur chrono sur 800m (2.05:45) en  2012 et il va falloir se surpasser pour être présente à ces Jeux. J’ajouterai qu’il y a beaucoup de pression cette année, d’autant que la fédération a bien fait comprendre que l’objectif est non seulement de participer, mais aussi de passer au moins un tour à ces compétitions », a conclu Annabelle Lascar.