La troisième manche de la Vital Cross Country League, courue hier après-midi, sur les terrains de football du Mahatma Gandhi Institute, à Moka, a vu la victoire de Mohamad Dookhun, de Curepipe Warriors, chez les hommes et de Prisca Manikion, de Chemin Grenier AC, chez les filles. Si cette dernière a renoué avec la victoire après sa troisième place de samedi dernier à Médine, Bambous, en revanche, chez les hommes, cette ligue de cross a livré trois différents vainqueurs avec notamment la victoire de Paramasiven Samynaden, de Gymkhana AC, à Curepipe, puis de Kevin Narrain, de Quatre Bornes AC, à Bambous.
Deuxième lors de la première manche, puis troisième, samedi dernier à Bambous, Mohamad Dookhun a finalement triomphé hier lors de la troisième manche de la ligue de cross. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la régularité du coureur de Curepipe Warriors a finalement payé. « Je suis très content aujourd’hui (Ndlr: hier) d’avoir remporté cette course. Ce ne fut certainement pas une victoire facile. Il n’empêche que j’étais très à l’aise et que je me sentais capable de l’emporter. Je n’ai pas voulu prendre de risque lors de cette course et à 100m de l’arrivée j’ai tout donné pour la remporter », a-t-il déclaré.
C’est Paramasiven Samynaden qui a pris les devants lors de cette course en menant dès le premier tour. Le vainqueur de la deuxième manche, Kevin Narrain qui suivait lui en deuxième position a eu la malchance de chuter à un tournant, lui faisant perdre des places pour se retrouver en septième position. « Ce sont des choses qui arrivent en sport. En dépit de cette chute, je pense avoir fait une bonne course pour prendre la cinquième place. Je dis bravo à mes adversaires, notamment à Mohamad qui a remporté la course », a-t-il déclaré.
Pour en revenir à ce 8 km, il convient de dire que Paramasiven Samynaden a mené jusqu’au quatrième tour avant que Nicolas Boissèque, de Curepipe Warriors, très à l’aise, ne prenne les commandes devant son camarade de club, Mohamad Dookhun, suivi de Samynaden. Au fil des tours restants, les deux coureurs de Curepipe Warriors prennent l’avantage sur leur seul adversaire. C’est finalement Mohamad Dookhun, visiblement mieux physiquement, qui s’est finalement imposé dans le temps de 26.15 devant Nicolas Boissèque, de Curepipe Warriors (26.24) et Paramasiven Samynaden, de Gymkhana AC (26.42).
Pour Mohamad Dookhun, cette victoire fait énormément de bien surtout après une deuxième et troisième places respectivement. « Je remercie mon entraîneur Frankie Lebon qui m’a guidé pendant toute la course. Je remercie également tous mes supporters qui m’ont soutenu pendant cette troisième manche. Mon objectif est d’être champion, cette année. C’est un objectif tout à fait légitime, puisque tout athlète qui participe à une compétition veut la gagner. Je vais continuer à travailler très dur afin de réaliser une autre bonne performance, dimanche prochain à Candos », a-t-il déclaré.
Chez les seniors dames, Prisca Manikion a eu une course facile en l’absence du récent vainqueur Annabelle Lascar. Elle a bouclé les 5 km de course en 19.58 devant Rachel Michel (Junior), de Curepipe Warriors (21.09) et Sabrina Keisler, de Chemin Grenier AC (21.52).