Le président de l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA), Vivian Gungaram, revient d’Éthiopie, qui abritera du 5 au 8 mars prochain les championnats d’Afrique juniors. Il s’y était rendu en vue d’assurer du 3 au 18 janvier deux ateliers de formation regroupant soixante juge-arbitres qui seront appelés à officier lors de ce même événement.
« Le comité d’organisation, qui bénéficie de l’appui du gouvernement éthiopien, est déjà prêt. Le principal stade d’Addis Abeba a été remis à neuf. 31 pays se sont d’ores et déjà engagés », indique Vivian Gungaram.    
Il est également le délégué technique chargé de la formation et de la gestion de cette compétition. Il estime que l’Éthiopie, qui fait partie des pays émergents, est en passe de relever ce nouveau défi, après avoir conduit avec succès l’événement continental au niveau des seniors en mai 2008. Qui plus est, il pourrait décider de se porter candidat au conseil de la Confédération africaine d’athlétisme (CAA), qui tiendra deux jours avant les championnats d’Afrique son congrès pour un renouvellement de l’exécutif.
Actuellement vice-président de la CAA, Vivian Gungaram dit attendre toutefois une prochaine réunion qui devra avoir lieu le 13 février en Afrique du Sud pour les pays de la zone australe. Ces pays se réuniront pour élire leurs représentants au congrès de la CAA. Lors du précédent exercice, le Mauricien fut l’un des trois représentants désignés avec le Namibien Frankie Fredericks et la présidente de la Fédération d’athlétisme du Mozambique, Sarifa Fagilde.