Les performances qui ont été réalisées samedi au stade de Réduit lors du festival de lancers sont de bon augure pour la nouvelle saison. Au lancer du marteau, Melissa Arlanda s’est surpassée pour porter sa propre marque nationale cadette à 50,58 m. Mais la bonne nouvelle est que cette performance se situe à moins de 1,50 m des minima des mondiaux cadets prévus du 10 au 14 juillet en Ukraine, nous dit son coach Joël Sévère.
Loin d’être une rentrée de saison, ce festival n’est qu’un prélude à la saison 2013 qui débutera officiellement pour les épreuves   de lancers le 26 janvier avec une rencontre de préparation. « Ce n’est pas encore la rentrée, mais simplement une compétition pour comparer leur niveau après le stage effectué à Rodrigues. Et les résultats prouvent que le stage leur a été profitable. Nous nous attendons donc à avoir plus de qualifiés aux Jeux de la Francophonie l’année prochaine (6-15 septembre) à Nice. Car c’est notre objectif », fait aussi valoir Joël Sévère.
Outre Mélissa Arlanda, on retient aussi les 45,58 m réalisés par Jessika Rosun au lancer du javelot alors que les minima niçois de situent à 46 m. « C’est une bonne indication car elle a réalisé cette année 48,31m. On peut assez logiquement s’attendre qu’elle fasse encore mieux l’année prochaine », estime le coach.
Dans l’épreuve masculine, c’est Kurty Blaise qui s’est signalé en dépassant pour la première fois les 62 m. En effet, il a enregistré une performance de 62,20 m battant sa marque personnelle de 60,65 m réalisée en juin dernier. Le jeune lanceur qui vient de Rivière-Noire n’avait toutefois pas été en stage avec les autres à Rodrigues étant étudiant à l’université. « Mais il s’est bien entraîné et ça a payé », assure Joël Sévère.
Pendant les 10 jours de stage passés à Port Mathurin, les lanceurs ont bien tenu les 16 sessions d’entraînement qui ont été conduites et ils n’ont eu qu’un jour de repos avant de s’aligner samedi au festival. « Nous avons discuté du calendrier et des minima. Les athlètes sont prêts à s’investir à fond. Nous serons là pour les soutenir dans leurs efforts surtout en vue des Jeux de la Francophonie pour lesquels nous espérons obtenir au moins deux déplacements à l’étranger en guise de préparation. La première étant, en principe, prévue à la fin de février en Afrique du Sud. Elle ne pourrait pas mieux tomber puisqu’elle précédera le meeting international prévu en avril », analyse d’ores et déjà l’entraîneur national de lancers.  
Après leur passage dans le festival, les lanceurs vont maintenant poursuivre crescendo leur préparation jusqu’à samedi et profiteront de la trêve du nouvel an avant la reprise prévue le 4 janvier. Leur rentrée de saison est prévue le 26 janvier. « C’est à partir de là que vont se décider les présélections et sélections en vue des premiers déplacements », conclut le coach.