Un an après son concert au Swami Vivekananda, Atif Aslam a une nouvelle fois ébloui ses nombreux fans par une prestation explosive, le samedi 21 décembre, au J&J Auditorium de Phoenix. L’interprète de Woh Lamhe, bien soutenu par une bande de très bons musiciens, a fait vibrer le coeur de ses nombreux fans pendant presque deux heures. Playback singer très demandé à Bollywood, évoluant entre pop et rock, il a illuminé avec sa guitare un univers musical riche et varié.
Idole des jeunes, chanteur reconnu à Bollywood grâce à ses nombreux tubes, Atif Aslam est probablement l’un des chanteurs les plus populaires du moment. Quelques minutes avant son entrée sur scène, le public criait à tue-tête son prénom. Look décontracté (jeans et t-shirt noir), Atif Aslam s’est jeté dans le bain avec une interprétation pleine d’énergie de Woh Lamhe. Pas le temps de reprendre son souffle que les notes de Doorie résonnaient déjà dans la salle. Le chanteur a pris un plaisir communicatif à jouer devant une salle conquise d’avance. Atif Aslam a imposé une puissance vocale en parfaite symbiose avec son style résolument rock. Ses musiciens ont assuré. Mentions spéciales au guitariste et au bassiste.
Il était venu pour chanter et donner le maximum. Pas de longs apartés avec le public, mais le chanteur a tenu à remercier la salle pour son accueil. Après une version très rock et très applaudie de Ehsaas, les titres se sont succédé : Tera Hone Laga Hoon, Mahi Ve, Pehli Nazar Mein, Hona Tha Pyaar et Yeh Hai Meri Kahani. Le public attendait avec impatience le titre Main Rang Sharbaton Ka, chanson très populaire du film Phata Poster Nikla Hero. Ce fut l’un des titres le plus applaudis de la soirée, le chanteur se mêlant à la foule. Après O Mere Khuda et Tere Liye, c’est l’autre titre à succès du moment qui a véritablement soulevé la salle : Jeene Laga Hoon, extrait de la BO du film Ramaiya Vastavaiya.
Le concert organisé par Crystal Events Ltd aura été un succès sur toute la ligne. Un show parfaitement rodé aux accents rock et qui a plu aux nombreux jeunes qui avaient fait le déplacement. Un petit mot sur le volume assourdissant (et sûrement pas justifié dans une petite salle) de la sono. Ce n’est pas la puissance des enceintes qui fait un bon concert…