Depuis la fin de la semaine, l’état-major de la Mauritius Commercial Bank (MCB) est en état d’alerte avec des tentatives de fraude sur des guichets automatiques (ATM) à Port-Louis. Des informations à l’effet que l’ATM de Grand-Baie aurait été également ciblé n’ont pas été confirmées officiellement, même si la MCB a pris la décision de procéder à une vérification systématique de ses 140 guichets à Maurice. Après les premiers constats, la MCB affirme qu’aucun client de la banque n’a subi de préjudice car aucun retrait frauduleux n’a été effectué à partir de ces ATM. Toutefois, quelque 1 500 clients, dont les cartes bancaires ont été compromises, devront en obtenir de nouvelles car les anciennes ont été bloquées vu que les données confidentielles ont été volées. À ce stade, la police est déjà en présence du signalement de trois suspects, des ressortissants asiatiques, dont les mouvements sur ces ATM ont été filmés.
Des informations recueillies de sources sûres indiquent que ces trois escrocs, des spécialistes en la matière, ont sévi dès mercredi dernier. Ils ont fait installer des “Skimming Devices”, soit des appareils de détection frauduleuse de données, dans des bouches des ATM en vue de lire la bande magnétique de chacune des cartes bancaires introduites par des clients de la banque. Les deux ATM concernés sont opérés à Port-Louis. Avec ces données capturées, les fraudeurs allaient être en mesure de fabriquer de fausses cartes pour des transactions bancaires sur les comptes de leurs victimes.
Toutefois, dès jeudi, avec la découverte de la présence de ces “Skilling Devices”, la MCB est passée à l’offensive pour protéger les intérêts de ses clients victimes de cette arnaque. Ainsi, 1 500 cartes de clients ont été stoppées du 23 au 24 juillet par mesure de précaution, les clients ayant cependant été avertis de la situation. « Hier après-midi, 550 clients avaient déjà récupéré leur nouvelle carte, et ce en moins de 24 heures, grâce à l’Instant Cards Insurance et à la gestion proactive des fraudes 24/7 de la MCB », note un communiqué émis par la banque.
Dès la découverte de cette tentative de fraude sur des ATM, la MCB a averti la Banque de Maurice et la police à des fins d’enquête. Hier après-midi, quelque 1 350 victimes avaient déjà été contactées, tandis que les 150 autres le seront aujourd’hui. Les caméras de surveillance placées sur les ATM ont été d’une grande utilité car elles auront permis de confirmer l’heure à laquelle les escrocs ont opéré mercredi tout en permettant de faire un relevé de toutes les cartes bancaires compromises, soit les 1 500 annoncées par la banque.
Mieux encore : les enregistrements des auteurs de cette escroquerie à l’oeuvre ont déjà été livrés aux enquêteurs en vue de les retrouver. Tout semble indiquer qu’il s’agit de ressortissants  asiatiques, faisant preuve de maîtrise dans le maniement de ces  “Skimming Devices”. La police n’écarte pas la possibilité que d’autres complices opéreraient « in the back-office ». Entre-temps, les caméras de surveillance de tout notre réseau sont actuellement passées au crible, de même que chaque distributeur automatique de billets.
« Cette regrettable tentative frauduleuse de soustraire l’argent des clients en copiant leurs numéros de cartes et leurs codes PIN a été démasquée grâce à nos caméras CCTV, qui sont placées sur tous nos ATM. Nous avons pris des actions concrètes et pragmatiques afin de sauvegarder les comptes des clients en bloquant les cartes qui pourraient avoir été affectées », a déclaré Antony Withers, Chief Executive de MCB Ltd, tout en regrettant les inconvénients causés.
Les clients de la MCB, dont les cartes bancaires ont été bloquées suite à cette affaire, pourront en récupérer  de nouvelles aux agences suivantes, ouvertes aujourd’hui : Port-Louis Main Branch (9 h 30 à 13 h); Bagatelle (de 11 h à 17 h); Rose-Hill (de 9 h 30 à 13 h); Flacq (de 9 h 30 à 13 h); et Grand-Baie ( de 11 h à 15 h).