Atomix Boat Mauritius, filiale de PG Group, a ouvert ses portes il y a deux mois à Grande-Rivière-Nord-Ouest. Cette compagnie est engagée dans la commercialisation des bateaux.
« Même si nous venons d’ouvrir nos portes, nous constatons que c’est un secteur prometteur. Nous avons certes démarré lentement, mais il y a une amélioration », soutient Denis Adolphe, directeur commercial et opérationnel d’Atomix Boat Mauritius, dont le showroom est situé à Grande-Rivière-Nord-Ouest. Cette entreprise, qui possède déjà un yard à Rivière-Noire, envisage d’ouvrir un espace à Grand-Baie afin de toucher tous les plaisanciers.
Les bateaux exposés à la vente proviennent de Nouvelle-Zélande, ce pays étant reconnu pour la qualité de ses produits. « Les bateaux sont fabriqués en Chine. Ils ont cependant la certification européenne », nous explique Denis Adolphe. Concernant ces bateaux, « toutes les coques sont à base de résine. Cela rend la fibre 150 fois plus solide que la fibre normale », poursuit le directeur commercial.
Atomix Boat Mauritius propose 17 modèles. Parmi : les speed boats, sport cruisers, center console pour la pêche avec toit spécial en fibre semi-rigide et pour les balades en mer avec haut en PVC et le bas en fibre. Les prix vont de Rs 280 000 à Rs 3 millions, fait ressortir Denis Adolphe. La dimension des bateaux varie selon le modèle. Les moins grands et moins chers mesurent 4,5 pieds et les plus longs 27 pieds. Les plus puissants sont équipés de moteurs de plus de 200 chevaux. Par ailleurs, dépendant du modèle, les bateaux sont équipés de lecteurs dvd, de radars, de réfrigérateurs, de cabines avec couchette et de matériel de secours. Ceux à Rs 3 millions, par exemple, sont dotés de cabines et toilettes.
« C’est une occasion à ne pas rater pour ceux qui aiment la pêche, les balades ou encore passer un week-end en mer. » Toutefois, pour des sorties en haute mer, il est impératif d’avoir un moteur de secours à bord, informe Denis Adolphe. Et d’ajouter : « Nous ne voulons en aucun cas viser uniquement le secteur touristique. Nous voulons donner l’opportunité à tous de posséder un bateau. » En deux mois, l’entreprise a déjà vendu quatre modèles.