Deux hommes domiciliés à Vallée des Prêtres, âgés de 21 ans et 43 ans, étaient chargés de garder l’oeil sur un verger à Arsenal, où ils opéraient comme gardiens. Le  jeudi 12 novembre, leur neveu, âgé de 12 ans, les avait accompagnés. En allant effectuer une ronde des lieux, les deux gardiens ont laissé le gamin sans surveillance, avec un fusil de chasse. Après quelques minutes, ils ont entendu un coup de feu retentir et se sont rendu compte que le jeune garçon avait été blessé au pied gauche. Il était 21 h 30 lorsque les gardiens ont conduit le jeune garçon à l’hôpital du Nord, où ils ont déclaré que celui-ci avait été blessé dans un accident de la route. Cependant, leur mensonge les a rattrapés trois jours plus tard, lorsque le pied du gamin a été passé au rayon X. Le personnel de l’hôpital a alors découvert des traces de plomb dans sa blessure et a alerté les autorités. C’est en présence de sa mère que le garçon a alors avoué aux enquêteurs que, le jour de son admission, il était à Arsenal avec ses oncles, lorsqu’il a soudainement ressenti d’atroces douleurs au pied gauche. La police a interpellé les deux individus le même jour et ces derniers leur ont finalement relaté les réelles circonstances de l’incident. Ils ont été ainsi placés en détention. Pour sa part, le jeune garçon devait subir une amputation du pied gauche cet après-midi.