Hansley Louis communique très rarement : son vocabulaire se résume à quelques mots. Il vit avec sa famille dans une très modeste bicoque en tôle à Dilo Pouri, sur un terrain de squatters, à l’entrée du village du Morne. Malgré son lourd handicap, il arbore un grand sourire. Depuis plusieurs mois, son père remue ciel et terre afin qu’il puisse reprendre le chemin d’une école spécialisée, et trouver un moyen de transport pour assurer son transfert de chez lui jusqu’à l’établissement. Il a frappé à plusieurs portes, qui sont restées fermées…
À 15 ans, Hansley Louis est un adolescent dans un corps d’enfant. Ses membres qui se rétractent l’empêchent de se servir de ses mains, et il est incapable de marcher. Il souffre de dystrophie musculaire.
Depuis la naissance de son fils, Eric Louis savait que leur vie serait semée d’embûches. Malgré toutes les épreuves, il ne l’a jamais abandonné ou négligé. Ce père se dévoue corps et âme pour cet enfant que “la vie n’a pas gâté et qui n’a pas choisi d’être ainsi”.