Suite à une récente visite du ministre de l’Enseignement Supérieur Rajesh Jeetah et d’une délégation composée de plusieurs représentants d’universités mauriciennes au Kenya, le ministre adjoint de l’éducation Supérieure du Kenya Kilemi Mwiria était attendu au pays aujourd’hui. Il a cependant annulé sa visite à Maurice à la dernière minute hier pour des raisons qui n’ont pas été communiquées. Un calendrier de travail chargé était programmé d’aujourd’hui pour cette visite officielle, dont la signature d’un memorandum of understanding entre les deux pays pour l’éducation tertiaire.
Le Board of Investment, en collaboration avec le ministère de l’Enseignement Supérieur, avait organisé une mission de promotion à Nairobi, au Kenya, du 1er au 6 octobre derniers pour promouvoir le secteur de l’éducation supérieure de Maurice et attirer davantage d’étudiants kenyans à Maurice. Plus de 25 établissements d’enseignement supérieur mauriciens étaient représentés. Cette rencontre a servi de plate-forme pour discuter des opportunités dans le secteur de l’enseignement supérieur. Suite à cette visite, le ministre adjoint de l’Éducation Supérieure kenyan était attendu ce matin au pays pour la signature prochaine de l’accord entre les deux pays en vue de la reconnaissance mutuelle des certificats.
Cependant, hier, le ministère de l’Éducation supérieure devait apprendre le report à une date non communiquée de la visite de Kilemi Mwiria à Maurice. Le ministre devait effectuer une visite officielle au bureau de Rajesh Jeetah ce matin, avant la cérémonie de signature d’un memorandum of understanding. Le ministre kenyan était également attendu à l’Université de Maurice cet après-midi pour une cérémonie de tree planting.
L’accord avec Maurice vise à favoriser la mobilité des étudiants, promouvoir l’échange d’étudiants et de personnel et encourager la recherche et renforcer les capacités dans les domaines de l’enseignement supérieur. Maurice compte plus de 1 000 étudiants venus des pays d’Afrique, pour des programmes d’échange ou pour une formation à plein temps. Ils sont pour la plupart inscrits à l’Université de Maurice, et quelques-uns se sont récemment inscrits à la Middlesex University Mauritian Campus.