Le poste de police de La Tour Koenig

Une collégienne âgée de 17 ans a incriminé un officier de la Special Mobile Force (SMF) pour avoir attenté à sa pudeur à plusieurs reprises. La victime avance que le suspect a prétendu qu’il était divorcé alors qu’il vit bien avec son épouse. Habitant Saint-Pierre, elle s’est rendue à la police de La Tour Koenig hier soir, accompagnée de sa mère, pour relater ce qui s’était passé.

Avant de revenir sur les faits, elle a demandé que l’exercice se déroule dans une pièce en privé et en présence d’une policière. Avec le consentement de sa mère, la collégienne a ainsi été emmenée dans la salle d’interrogatoire du poste, où une policière l’a assistée. L’exercice s’est par ailleurs déroulé “on camera”.

Elle a raconté avoir fait la connaissance l’année dernière d’un policier posté à la SMF, qui réside dans un appartement de la NHDC, à La Tour Koenig. Du 19 janvier à février de cette année, elle s’est rendue au domicile du suspect en différentes occasions alors qu’il était seul. La collégienne a déclaré que le policier lui a dit qu’il était divorcé et qu’il était très amoureux d’elle.

Il lui aurait également promis le mariage aussitôt que les procédures de son divorce seraient complétées. La jeune fille a cru en ses paroles et, profitant de la situation, le policier aurait abusé sexuellement d’elle à cinq reprises. Mais elle a appris que le policier était bien dans sa relation avec son épouse. La collégienne a fini par se confier à sa mère, qui l’a emmenée immédiatement à la police pour une plainte officielle.

Comme elle est encore mineure et que sa mère pourrait être appelée à témoigner plus tard, la police a sollicité la Child Development Unit (CDU) pour l’assister et l’encadrer. Vu qu’aucun officier n’était disponible hier, le responsable du poste a demandé à la victime de revenir aujourd’hui pour une déclaration formelle en présence de la CDU. La mineure et sa mère ont accepté. Entre-temps, comme la victime a témoigné “on camera”, la police a enregistré un “Interim report” sur cette affaire pour protéger la mineure contre toute tentative d’intimidation. La hiérarchie de la Metropolitan Division Sud a été informée de ce cas. Selon nos renseignements, la police attend la déposition formelle pour convoquer l’officier de la SMF.