Dans un jugement rendu en Cour intermédiaire, la magistrate Renuka Dabee a accordé le bénéfice du doute à Prakash Sharma Poonith, un homme religieux de 31 ans qui était poursuivi pour attentat à la pudeur  sur une jeune femme de 22 ans. La magistrate a en effet relevé des incohérences dans la version de la présumée victime, qui avait affirmé avoir subi des attouchements sexuels à son domicile le 16 novembre 2009. Le pandit avait nié les accusations et avait expliqué avoir rencontré cette habitante de Lallmatie car elle était venue le voir « pour se faire guérir ». Il avait soutenu que la jeune femme venait souvent le voir en compagnie de sa mère « pour des prières ». La magistrate Renuka Dabee a donc accordé le bénéfice du doute au pandit.