Le ministre indien de l’Intérieur, P. Chidambaram, a affirmé jeudi qu’il était trop tôt pour spéculer sur les responsables du triple attentat la veille à Bombay, qui a fait au moins 17 morts et plus de 130 blessés, selon un bilan révisé. A ce stade aucune victime mauricienne n’a été signalée.
Un précédent bilan fourni mercredi dans la nuit par le ministère de l’Intérieur faisait état d’au moins 21 morts.
« Tous les groupes hostiles à l’Inde sont dans le radar. Nous n’excluons rien, nous regardons tout le monde pour trouver qui est derrière ces attaques », a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse à Bombay.