Photo illustration

Les habitants des villes-sœurs, particulièrement ceux de la région Balfour, Cascadelle, Mare-Graviers attirent l’attention des autorités sur le danger que représentent pour la sécurité routière des clôtures mal entretenues. Ils citent comme un exemple flagrant le mur ceinturant le John Kennedy College sur sa façade donnant sur la rue Dr Lesur. Depuis le passage du dernier cyclone, des branches d’arbres situés dans la cour de l’établissement scolaire penchent dangereusement sur la route.

Ces riverains soulignent le danger que constitue cet état de chose. Ils expliquent qu’ajouté à cela, des fils barbelés qui ceinturaient le haut du mur du collège sont désormais suspendus à hauteur d’homme. Pourtant, cette rue notamment fréquentée par les étudiants du centre MITD du coin est très passante. Il est aussi rapporté que, dans la région, un certain nombre de propriétaires négligents “oublient” de faire entretenir leur haie de bambous et autres clôtures florales. Ce qui représente autant de risques pour les automobilistes et des piétons.

D’autant que, selon des riverains, il y a quelques années, un grave accident est survenu dans la région en raison, semble-t-il, d’une haie mal entretenue. Avis donc à tous ceux concernés, dont les autorités policières et municipales.