La guerre des ministères dans le nouveau gouvernement dirigé par sir Anerood Jugnauth, comprenant le MSM, le PMSD et le ML, n’aura pas lieu, à en croire Xavier-Luc Duval. Dans un entretien qu’il nous a accordé à la mi-journée, il se dit satisfait de ce que le PMSD a obtenu comme ministère et dessine les grandes orientations de ces ministères qui ont été dévolus à son parti. Notamment, celui du Tourisme et de la Communication extérieure, celui de l’Égalité des genres et du Développement de l’enfant, de la Fonction publique et des Arts et de la Culture.
« Concernant les ministères, nous avions demandé cinq ministères ; nous avons eu cinq ministères », soutient d’emblée le nouveau Vice-Prime Minister et leader du PMSD, Xavier-Luc Duval. Il s’explique : « Le Tourisme et la Communication extérieure sont en fait deux ministères distincts avec chacun son Permanent Secretary ».
Notre interlocuteur rappelle que le PMSD a également obtenu le portefeuille du ministère de l’Égalité des genres et Développement de l’enfant, celui de la Fonction publique et celui des Arts et de la Culture.
« Sans vouloir entrer dans les détails, j’estime que ces dernières années, le ministère du Tourisme a été un gâchis », dit XLD. Il exprime alors son souhait d’organiser « le plus tôt possible » les Assises du Tourisme. « Le but étant d’avoir un consensus sur les grandes orientations de Maurice en matière de tourisme. J’ai beaucoup d’idée moi-même, mais je souhaite que ces idées soient enrichies et acceptées par les acteurs de ce secteur, afin qu’on puisse aller la main dans la main vers un avenir beaucoup plus prometteur. Le potentiel du tourisme à Maurice est énorme ».
Concernant les manquements qu’il aurait notés dans le secteur du tourisme, Xavier-Luc Duval dit vouloir d’abord faire un état des lieux avant de se prononcer. « Mais il est évident que la performance de notre tourisme ces dernières années a été en dessous de la moyenne, que ce soit en termes d’arrivées touristiques, de dépenses par touristes. Par ailleurs, nous notons que la qualité de la destination Maurice a pris un sacré coup ; de même que notre réputation cinq étoiles ».
S’agissant des autres ministères dont a hérité le PMSD, le leader des Bleus pense que la communication extérieure, qui touche au port et à l’aéroport, a un potentiel énorme avec le bunkering (soutage), vu les milliers de bateaux qui passent à côté du port, par exemple.
De même, l’aéroport a d’énormes potentiels, soutient XLD. « Pour l’instant notre aéroport est un poids lourd avec une taxe de Rs 3 000 par billet pour le financer. Il faut pouvoir aujourd’hui rentabiliser notre aéroport et faire de sorte qu’il devienne rentable. Sans parler des passe-droits et autres abus qui ont eu cours ».
Pour le leader du PMSD, il n’y a pas de « petits ministères ». Tous les ministères du PMSD sont très importants pour le pays, ajoute-t-il. « Quels sont les enjeux, par exemple, du ministère de l’Égalité des genres et du Développement de l’enfant ? » La violence domestique en est un, répond-il. « C’est déjà dans notre programme électoral d’augmenter les peines pour décourager cette abomination. Il s’agit aussi de nous assurer que la police soit plus proactive en la matière afin de mieux protéger les victimes ; construire davantage de refuges (shelters) », rappelle-t-il.
Mieux protéger les enfants est aussi une priorité pour le PMSD, dit Xavier-Luc Duval. « Revoir les homes pour les enfants délinquants. Voir quelles sont les meilleures pratiques internationales en la matière. Sans oublier, entre autres, la promotion de l’entrepreneuriat pour les femmes. Encourager les femmes à mieux planifier leur famille, car les grandes familles et la pauvreté marchent parfois ensemble ».
Dans le domaine des arts et de la culture, les artistes se plaignent toujours d’être des laissés-pour-compte, observe notre interlocuteur. « Il nous faudra revaloriser nos artistes ; réhabiliter nos musées qui sont dans un état désastreux ; les faire devenir la fierté de Maurice. Réhabiliter et faire revivre la Citadelle. Mieux préserver le patrimoine culturel et architectural, les maisons coloniales ».
Par ailleurs, XLD trouve que le ministère de la Fonction publique est le plus important du gouvernement. « Quoi qu’on fasse, ce sont les fonctionnaires qui traduisent dans la réalité du citoyen nos promesses. Nous avons des défis à relever : l’informatisation, la qualité du service au public, réduire la bureaucratie et le temps d’attente des citoyens pour les permis, par exemple. Nous devons aussi revoir l’accueil du public, son accès à l’information ».
D’autre part, poursuit notre interlocuteur, il faudra ne pas oublier de motiver les fonctionnaires, améliorer leur confort et leur environnement de travail.
Xavier-Luc Duval rappelle qu’il est également député de Quatre-Bornes. « Le travail continue : la réhabilitation et l’embellissement de l’Avenue Hillcrest au coût de Rs 70 millions se poursuit ; l’installation d’un gymnase en plein air à La Source, avec une piscine éventuellement ; un parking pour 200 voitures derrière le marché ».
Concernant le problème de circulation au centre-ville à la route St Jean, le premier député de Belle-Rose/Quatre-Bornes se félicite que ce problème s’est quelque peu amélioré avec l’aménagement des quatre voies au centre-ville.
« Maintenant qu’il n’y a plus de métro léger, la construction d’un marché moderne à Quatre-Bornes est ma priorité ».
Les grandes priorités des ministères dévolus au PMSD, soutient le chef de bleus, sont dans le programme électoral de l’Alliance Lepep. « Et comme toujours nous allons, comme dit l’Anglais, deliver the goods. D’ailleurs notre motto reste le même, Rezilta lor rezilta », conclut-il.