Ils sont nombreux a avoir fait le déplacement, ce matin au poste de police d'Abercrombie.

Après le passage de la tempête tropicale Fakir en début de semaine, plusieurs familles des régions de Cité La Cure, Ste-Croix et Roche-Bois se sont attroupées devant le poste de police d’Abercrombie ce vendredi matin 27 avril, afin de recevoir leurs allocations par rapport aux dommages provoqués par Fakir à leurs maisons.

Toutefois, les victimes se disent lassées t’attendre et sont non satisfaits de la somme prévue, soit Rs 175 par personne et par jour. De ce fait, les habitants réclament une aide financière additionnelle à l’État.

Selon les habitants sur place, cela fait plusieurs fois qu’ils font l’aller-retour pour recevoir leurs allocations, mais en vain. De plus, ils déplorent le manque d’intérêt du gouvernement face à leurs situations. « Nu ena zenfant, nune perdi enn ta kitsoz. Dans place met Metro Express, aide nu! Rs 175 la pa assez sa. Nu encor pe lutte, dimounn pe perdi connaissance ar atane, bane depute la pa fer nanier pu nu », lâche Corina Alas, une victime des inondations.