Une vingtaine de groupes et d’artistes présenteront un grand concert au Baz’Art, le samedi 28 mai, pour permettre à Vishal Magraja de sauver sa vue. Le diabète a pris un premier oeil à ce pyrograveur, maître artisan et artiste engagé de Mahébourg. Les médecins ne lui donnent que six mois pour sauver l’autre oeil, qui est déjà très affecté. Mais les fonds lui manquent pour avancer vers la lumière.
Quiconque croise la route de Vishal Magraja ne peut qu’apprécier le sens d’engagement, le dévouement et la passion de cet artiste doté d’un talent exceptionnel. Ses oeuvres en témoignent. Elles se présentent comme de grands tableaux réalisés sur du cuir où il raconte des scènes de la vie ou de l’Histoire, avec un souci particulier du détail. Sur ses bouts de bois sculptés et gravés, on constate la même méticulosité. De l’échoppe qu’il avait à l’Orchard Centre dans le temps jusque dans l’atelier-magasin de son village, Vishal Magraja a progressé pas à pas. Il a participé à plusieurs expositions et un de ses travaux a été offert par l’État au Premier ministre indien lors de son passage à Maurice. C’est tout cela qui a valu à ce pyrograveur de Mahébourg d’être nommé maître artisan.