« Que je suis heureux de retrouver mes amis », a immédiatement lancé le Comorien. « Je suis heureux d’être aux Seychelles, mais surtout de cette invitation du Cij pour ces Jeux. Le Cij me décerne une médaille, oh que ça fait plaisir et que cela m’honore. Cela veut aussi dire qu’on a apprécié ma contribution au sein du Cij et qu’on ne m’a pas oublié », a-t-il poursuivi.
Aujourd’hui qu’il est retourné dans son pays après un exile forcé, Ibrahim Ben Ali reprend peu à peu ses repères dans ce qu’il considère comme sa famille. « Comme vous le savez, le sport, surtout le basket, c’est toute ma vie. Je n’ai pas encore effectué mon retour dans le sport, mais je reste à la disposition », avance notre interlocuteur.
Ibrahim Ben Ali recevra la médaille du Cij au même titre que Djae Saïd Salim, qui fut membre fondateur de cette instance en 1979 en compagnie de son compatriote Mohamed Faranne. Hier, on a aussi remarqué la présence de Robert Ardon, qui fut le premier président du Cij pour La Réunion.