« On dénombre 1 400 nouveaux cas de cancer par an à Maurice. Environ 40% d’entre eux concernent des cancers du sein », explique Shamima Patel Teeluck. Elle-même atteinte d’un cancer du sein il y a quelques années, Shamima s’est battue pour s’en sortir. Et c’est avec le même esprit que celle-ci milite aujourd’hui pour les femmes qui sont dans cette même situation. Pour y arriver, elle a décidé de lancer le 10 mai prochain, au Café du Vieux Conseil, la Breast Cancer Care Association.
Shamima Patel Teeluck parle de l’urgence de venir en aide à ces femmes, dont « certaines sont âgées d’à peine 20 à 25 ans ». D’où l’importance du dépistage, dit-elle. Aussi, l’association, même si elle n’est pas encore officiellement lancée, organisera déjà des séances de dépistage et de sensibilisation le samedi 26 avril, à 10h, à l’Anna Medical College and Research Centre de Solitude. Objectif : « Encourager les femmes à faire un check-up régulier. On éduquera aussi les gens sur l’importance d’une bonne prise en charge. » Pour autant, explique Shamima, le dépistage reste un sujet tabou. « Lorsqu’on évoque le mot dépistage, les femmes disent en avoir peur. Cela reste tabou à Maurice. De nombreuses femmes ont peur que les résultats soient positifs. Avec Lysiane Laverdure et Magda Pujin, nous avons voulu sensibiliser toutes les femmes sur la question. »
La mastectomie est elle aussi mal perçue. Cette intervention, l’intéressée la connaît bien, car ayant elle-même dû y avoir recours. « Les femmes en ont peur, et c’est normal. Mais elles doivent savoir que, de nos jours, la reconstruction mammaire est tout à fait possible, notamment au centre esthétique de l’océan Indien, qui en fait une douzaine par an, soit une reconstruction chaque mois. » Ceux désirant contribuer ou envoyer des fonds à cette association peuvent contacter cette dernière par e-mail à l’adresse president@breastcancer.mu.